• #Les Orchestres au Quotidien

Partager cet article sur

« On va avoir 3 années super ! Et maintenant, au travail ! »

Article de La Provence du 8 octobre 2017

Jeudi, les 28 écoliers de CE2, qui composent la nouvelle classe orchestre de l’école Marsily (Pertuis, 84), ont reçu leurs instruments.

L’ouverture de cette seconde classe orchestre, après celle du collège Marcel Pagnol l’année dernière, est un évènement de taille qui a mobilisé beaucoup de monde. Mais, elle est aujourd’hui en partance et c’est en présence du maire Roger Pellenc, d’élus, de Frédéric Carenco directeur du conservatoire, de Patrice Gandois inspecteur de l’éducation nationale, de l’association orchestre à l’école, de la Maison de la Citoyenneté, de Laurent Ambeza directeur de l’école, de mécènes et parents d’élèves ainsi que de tous les écoliers de Marsily, que le coup d’envoi a été donné.

« C’est un projet d’école qui fait entrer la musique dans l’école. Un programme qui s’étend sur trois années » a précisé le directeur Ambeza.

Deux classes orchestre dans une même ville, c’est rare !

De son côté, Patrice Gandois a considéré que c’était « important que l’éducation nationale soit partenaire de cette action ».

Rappelons que, pour que cette classe orchestre voie le jour, et puisque ce projet n’est pas sans conséquences financières notamment pour l’acquisition des instruments de musique, Carrefour Market a récolté 10 821€ avec son opération les Boucles du cœur, l’association Orchestre à l’école a parrainé à hauteur de 7 165€, l’association USEP de l’école Marsily a participé à hauteur 1 000€ et le Rotary ainsi que l’hôtel Sevan chacun pour 500€.

Le maire, remerciant les précités, a souligné : « Je suis fier de voir une nouvelle classe orchestre s’ouvrir sur Pertuis. Peu de villes peuvent s’enorgueillir de disposer de deux classes aussi avant-gardistes au sein de leurs établissements scolaires. Les instruments choisis pour cette classe sont des cuivres, c’est-à-dire trompettes, tubas, trombones et percussions. Cette classe orchestre, c’est aussi permettre à des jeunes, issus de milieux plutôt défavorisés, d’accéder à une musique instrumentale alors que certains d’entre eux, n’y auraient jamais eu accès. C’est, également, un moyen de les responsabiliser en leur confiant un instrument de valeur dont ils auront la garde« .

Lors de la cérémonie, les enfants se sont essayés à leurs instruments nouvellement reçus et se sont également exprimés. Comme ce petit écolier qui s’est dit « Très fier et heureux de ce grand moment avec toute l’école », ou encore cette petite fille qui s’est exclamée : « On va avoir 3 années super ! Et maintenant, au travail ! ».

Articles smilaires

Instruments à cordes pour les écoliers de Fleury-les-Aubrais

#Les Orchestres au Quotidien
Instruments à cordes pour les écoliers d'Henri-Wallon à Fleury-les-Aubrais   Alors que les écoliers de Jules Ferry recevaient au début du mois leurs instruments à vents, l'école voisine d'Henri Wallon a accueilli des instruments à cordes! Une rentrée riche en musique pour la commune de Fleury-les-Aubrais. Ci-dessous, l'article paru le 14 octobre 2017 dans la République du centre.   Les élèves de CE1 de l'école Henri-Wallon, ont reçu, cette semaine, la visite des représentants du conservatoire Maurice-Ravel, du service culturel de Fleury et de l'Éducation nationale, à l'occasion du démarrage de l'opération « orchestre à l'école ». Leur enseignante avait déjà participé à ce projet l'an passé et, devant l'enthousiasme des enfants (quatre d'entre eux se sont même inscrits au conservatoire municipal à la rentrée), a décidé de réitérer l'expérience cette année. [caption id="attachment_2486" align="alignnone" width="657"] La différence entre un violon et un alto expliquée par Noëlle Sainsard-Jamet, professeur de violoncelle. © La République du Centre[/caption]   Noëlle Sainsard-Jamet, professeur de violoncelle au conservatoire, a expliqué aux parents présents le fonctionnement de ce partenariat : le mardi, les professeurs de violon, alto et violoncelle se rendront à l'école et le vendredi ce sont les élèves qui se déplaceront au conservatoire. Un instrument à cordes a été attribué à chaque enfant et, en janvier, une fois qu'ils auront appris à les manipuler et à en prendre soin, ils pourront les emporter à la maison. Ils pourront ainsi s'exercer chez eux et progresser encore plus vite, avec comme objectif final de se produire en concert. Deux semaines auparavant, la même opération, mais avec des instruments à vent, avait débuté à l'école Jules-Ferry.