• #L'actu de l'association

Nos interventions en conférences et colloques

 

Ce mois-ci, l’association intervient dans trois conférences et colloques. Nous aurons plaisir à échanger avec vous, à vos agendas !

Les lundi 16 et mardi 17 octobre 2017, nous serons à Voiron en Isère pour un colloque organisé par le Cefedem Auvergne Rhône-Alpes, sur la thématique suivante : « De la musique autrement ? Partout ? Pour tous ? – Nouveaux publics, territoires et transmission musicale ».

« Dans le paysage de la transmission musicale, il est de plus en plus question de pédagogies collectives et de dispositifs innovants : les orchestres à l’école se développent par le groupe et le temps partagé, les écoles de musique n’ont plus pour seul modèle le cours individuel et le planning composite. Dans et hors les murs, de nouvelles équipées se forment entre artistes-enseignants, acteurs éducatifs, sociaux et culturels vers les publics et les territoires, notamment les plus éloignés de l’offre culturelle.

Qu’en est-il aujourd’hui de ces nouveaux dispositifs et du voisinage avec les anciens ? Sont-ils réservés à certaines esthétiques ? Sont-ils liés à la seule recherche de nouveaux publics ou refondent-ils les logiques et cursus des institutions ?

Forment-ils mieux de futurs artistes, acteurs dans la cité, ou y a-t- il à terme antinomie entre dynamique collective et excellence individuelle ? »

Face à ces questions cruciales pour l’avenir de l’enseignement artistique, l’association Orchestre à l’École participera à ces deux journées d’échanges de pratiques et de points de vue.

 

Le vendredi 20 octobre à 15h45, nous ferons partie des 250 intervenants du festival Mama 2017 organisé par La Sacem. Au foyer du Trianon à Paris, nous partagerons notre expérience sur le thème « Musique pour tous ».

Alors que nous sommes dans un contexte d’intérêt grandissant des Ministères de la Culture et de l’Éducation pour la pratique collective de la musique, et que l’accès de tous et dès le plus jeune âge à l’éducation musicale constitue un enjeu majeur, la présidente de l’association Marianne Blayau interviendra sur la problématique suivante : Quels sont les enjeux éducatifs, sociétaux, artistiques et culturels d’un accès de tous à la rencontre et à la formation musicale ? Comment garantir une impulsion nationale durable ?

 

Le vendredi 20 octobre 2017 à 19h à Biovallée, sur l’éco site du val de Drôme dans l’Eurre. L’université Populaire du Val de Drôme nous invite à intervenir sur le sujet « De la musique à la citoyenneté : un orchestre à l’école ».

« Depuis 2010, le collège Anne Cartier et l’école de musique intercommunale de Livron – Loriol, en partenariat, permettent aux enfants qui le souhaitent de s’initier à la musique, gratuitement et sans pré-requis, dans le cadre des orchestres à l’école. La conférence a pour objectif de mettre en lumière ce projet éducatif qui s’affranchit des cloisonnements culturels et développe, chez les élèves-musiciens, de nombreuses qualités : rigueur, estime de soi et des autres, solidarité, citoyenneté.

En première partie, les professeurs et les élèves présenteront leur travail, avant de jouer quelques pièces. Ils apparaîtront également dans un film tourné lors du concert qu’ils ont donné avec l’orchestre philharmonique de Radio France en mars dernier.

Puis Philippe Meirieu, professeur, chercheur en sciences de l’éducation, auteur de nombreux ouvrages sur la pédagogie, analysera les spécificités de cette démarche qui lui paraît exemplaire. Cette intervention sera suivie d’un débat avec le public. »

 

 

Articles smilaires

Nouvelle étude : les incroyables effets de la pratique orchestrale sur les écoliers

#L'actu de l'association
Nouvelle étude : les incroyables effets de la pratique orchestrale sur les écoliers Une étude sur le dispositif Orchestre en Classe, cousin suisse d'Orchestre à l'Ecole, démontre qu'en termes de mémoire de travail, d'attention, de vitesse de traitement de l'information, de flexibilité cognitive et de raisonnement abstrait, les effets de la pratique orchestrale sont bien plus significatifs que l'enseignement musical classique (à savoir 2h de chorale et de sensibilisation musicale). © Caroline Bottaro   Etude en neurosciences sur le dispositif suisse Orchestre en Classe Les résultats d'une étude du professeure Clara James (PhD en neurosciences et violoniste professionnelle) sur le dispositif suisse "Orchestre en Classe" sont impressionnants : les enfants musiciens sont avantagés en ce qui concerne la mémoire de travail, l’attention, le raisonnement abstrait, le traitement visuo-spatial, les fonctions exécutives, ainsi que diverses capacités linguistiques dont la mémoire verbale. Selon certain-e-s auteur-e-s, les avantages vont même jusqu’à inclure les mathématiques, le QI ou les capacités sociales !   Procédé L'étude avait pour ambition de comparer le développement cognitif et sensorimoteur d'enfants participant au programme Orchestre en Classe avec celui d'enfants de classes du même degré n'ayant pas reçu cette formation. Pour réaliser l'étude, deux groupes ont été constitué : 1) 34 élèves ont reçu pendant 2 ans, un cours d'instrument de 45 min à raison de 2 fois par semaine au sein de l'école. Les cours sont en orchestre avec instruments à cordes et dispensés par un musicien professionnel de l'école de musique. 2) En parallèle, le groupe témoin avait 2 cours de 45 min : un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique, dispensé par un maître spécialisé.   Résultats - La pratique orchestrale a des effets beaucoup plus significatifs que le programme musical scolaire standard à savoir un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique (performantes renforcées : mémoire de travail, attention, vitesse de traitement de l'information, flexibilité cognitive, raisonnement abstrait et dextérité manuelle).   - Le jeu d'instrument à cordes est particulièrement formateur tout comme le jeu d'ensemble. Produire de la musique provoque du plaisir, ce qui motive les enfants à apprendre.   - Les résultats sont graduels avec le temps : un an n'est pas suffisant, en deux ans on peut constater des progrès mais selon la chercheuse, 3 ans en commençant en CE2 serait plus efficace.   - A noter qu'Orchestre en Classe propose des cours de pratique musicale aux enfants scolarisés en école publique : on touche tous les enfants et donc les effets ne sont pas biaisés par un revenu et capital culturel qui serait au dessus de la moyenne.   Conclusion En conclusion, la pratique musicale en groupe tel que le programme Orchestre en Classe renforce le développement cognitif et sensorimoteur des enfants à différents niveaux. Idéalement, le programme Orchestre en Classe devrait être offert à tous les enfants dans les écoles primaires publiques à Genève sur une période de deux ans, voire plus longue. En effet, la plupart des gains ont été constatés après les deux ans complets de l’étude, mais n’étaient pas encore confirmés après une année. Il est donc vraisemblable que des gains encore plus importants seraient possibles avec une participation plus longue et/ou plus précoce, la plasticité neuronale étant maximale avant l’âge de 7 ans.     --> Consultez l'intégralité du rapport de l'étude en cliquant ici