• #Les Orchestres au Quotidien

Partager cet article sur

Patrick Fiori, Slimane et la jeune Angélina

(gagnante de The Voice Kids) ont remis des instruments à 25 élèves de CE2 et CM1 de l’école élémentaire St-Norbert de Salon-de-Provence.

Patrick Fiori, Slimane et la gagnante de the Voice Kids 2017 ont répondu présents, sans hésiter, à l’invitation du maire, pour le plaisir des enfants et des enseignants. © photo A.A.

 

« Une visite pas comme les autres car cette fois, les artistes sont venus inaugurer la classe orchestre, une première à Salon-de-Provence. « C’est une nouveauté, possible grâce aux partenariats avec la Métropole Aix-Marseille Provence, l’Éducation Nationale et l’IMPF, a expliqué le maire Nicolas Isnard. C’est permettre à des enfants qui n’auraient jamais pu apprendre à jouer d’un instrument à le faire deux fois par semaine avec leurs enseignants. »

Une pédagogie innovante qui permet d’inscrire les élèves dans un parcours d’excellence car la pratique de la musique collective est reconnue comme un facteur de réussite éducative. Trompette, clarinette, saxophone ou percussions, les élèves ont pu choisir leur instrument.

« La classe se transforme en un véritable orchestre, assure Valérie Lupo, directrice de l’établissement et maîtresse de la classe orchestre. On remarque que les élèves qui ont des difficultés dans les autres matières, ne le sont pas en musique. C’est un moyen de leur donner confiance en eux, cela les valorise. Ce dispositif est une expérience unique qui permet à ces enfants de quartier prioritaire de découvrir un autre monde et de leur dire que tout est possible. »

Et c’est justement ce message d’espoir que les artistes ont transmis aux 25 petits de cette classe de CE2/CM1 avant de leur remettre officiellement tour à tour leur instrument flambant neuf. « Tout est possible dans la vie, a commencé Slimane, le gagnant de The Voice 2016. Il faut toujours croire qu’on peut accomplir de grandes choses. Mais quand on travaille dur, ça marche ! »

Les enfants surexcités par la venue de ces « stars » ont ensuite fait une démonstration, sur l’air du générique de « La famille Adams » : « On travaille sur le thème des musiques de films,explique Flore, la musicienne intervenante. Les enfants sont motivés, tout passe par de la bonne humeur et une énergie positive. La musique leur permet d’apprendre à écouter les autres et de se concentrer. Je leur fais découvrir du classique comme Mozart ou Vivaldi et des chansons françaises plus actuelles comme Stromae. »

Appliqués, les élèves de Saint-Norbert ont assuré comme des pros face à leurs parents émerveillés, l’équipe enseignante et le chanteur Patrick Fiori, qui a conclu : « On a tous la musique en nous. Cela se partage, s’offre et se transmet, sans aucune frontière, quelque soit la nationalité ou la couleur de peau. Vous êtes tous uniques, comme chaque note de musique. »

Article d’Audrey Avesque, La Provence, 24 novembre 2017

 

Articles smilaires

Mathieu Cepitelli

#Les Orchestres au Quotidien
Mathieu Cepitelli à Saint-Florent-le-Vieil (49) Le compositeur a passé une journée dans l'orchestre du collège Jacques Cathelineau dans le Maine-et-Loire pour travailler son oeuvre Tango Bandit   [caption id="attachment_3929" align="alignnone" width="720"] Mathieu Cepitelli devant l'orchestre à l'école de Saint-Florent-le-Vieil[/caption]   En janvier dernier, nous lancions un appel à candidatures, en partenariat avec la SACEM et la fondation CARASSO, afin que notre répertoire soit enrichi de compositions inédites. A l'issue de cet appel, 10 œuvres ont été composées par des sociétaires de la SACEM, qui se sont pliés à un cahier des charges spécifique, afin que les créations soient parfaitement adaptées à de jeunes musiciens ! L'orchestre du collège Jacques Cathelineau à Saint-Florent-le-Vieil est particulièrement enthousiaste et réactif : étant le premier à commander l'oeuvre Tango Bandit de Mathieu CEPITELLI, l'orchestre a eu la chance d'accueillir le compositeur en son sein ce mardi. Pendant une journée, le compositeur a travaillé dans la bonne humeur avec les jeunes musiciens, et leur a livré de précieux conseils.   Mathieu CEPITELLI, compositeur de Tango Bandit Autodidacte, Mathieu CEPITELLI est un compositeur « touche à tout » et affectionne particulièrement le tango. Enseignant pour des musiciens amateurs, il est très sensible à l’arrangement des répertoires classiques. L’objectif : enlever la technique trop poussée pour que chaque pupitre d’instrument puisse jouer et prendre du plaisir ! Il a composé pour Orchestre à l’Ecole Tango Bandit, qui fait référence aux films de gangsters. Deux thèmes caractérisent l’œuvre : la nostalgie et le lyrisme. Il a créé la bande originale, aux musiciens d’en imaginer le scénario ! Au travers d’un prisme ludique et grand public, il désire transmettre les accentuations et quelques techniques propres au tango. Lien vers son site internet   Retour en images sur une journée riche en rencontres et apprentissages.   [caption id="attachment_3930" align="alignnone" width="960"] L'orchestre à l'école de Saint-Florent-le-Vieil (49)[/caption]   [caption id="attachment_3928" align="alignnone" width="960"] L'orchestre à l'école de Saint-Florent-le-Vieil (49)[/caption]   [caption id="attachment_3927" align="alignnone" width="960"] L'orchestre à l'école de Saint-Florent-le-Vieil (49)[/caption]  

Pari gagné : ils ont créé un orchestre dans un institut médico-éducatif

#Les Orchestres au Quotidien
Belle inauguration pour le Sefonland Orchestra   Pari gagné : ils ont créé un orchestre dans un institut médico-éducatif     Sefonland Orchestra est le premier orchestre en Institut Médico Educative (IME). Il regroupe les IME de Fongrave, Lalande et Agen. Jeudi 31 janvier ils ont fait salle comble pour leur premier concert lors de l'inauguration officielle. Ils étaient accompagnés du baryton Omar Hassan, leur parrain, devant un parterre de personnalités politiques et de sponsors. Tous étaient admiratifs devant le travail accompli par les musiciens néophytes et leur professeur Julien Rusch. "Omar Hassan qui a mis l’accent sur la nécessité de ne pas s’isoler, d’être solidaires et n’a pas hésité à donner de la voix dans un petit intermède improvisé et fort apprécié."     Grâce au soutien de l'association Orchestre à l’École, Musique en vie et Vivendi Create Joy, les élèves pratiquent leur instrument le mardi et se retrouvent le jeudi pour jouer tous ensemble en orchestre. Enfants et éducateurs jouent ensemble. Certains enfants sont en grande difficulté, ne savent pas lire et grâce à une pédagogie innovante, ils atteignent "un niveau musical de qualité". Un répertoire spécialement créé pour eux leur permet de jouer en formation orchestrale. En parallèle, ils apprennent la lecture de la musique (par des codes) et la technique instrumentale. A la fois ludique et éducative, cette méthode encourage le mieux vivre ensemble par le partage et le respect mutuel."   Écouter une interview sur Radio Bulle Agen (lundi 29 janvier, aller à 25:10) Source: article publié dans La Dépêche le 7 février 2018 -> Lire l'article dans sa totalité