• #Les Orchestres au Quotidien

L’Olympia: l’émotion au rendez-vous

 

Jeudi 3 mai, à 20h, débutait le spectacle des 10 ans de l’association Orchestre à l’Ecole.
Deux heures et quinze minutes de musique, mais surtout de partages et d’émotions.

Vous pouvez dès à présent commander le DVD du concert pour la somme de 15€ en écrivant à oae.elisap@gmail.com.

 

Consulter la revue de presse de l’événement

Les films sur notre chaîne Youtube

 

©Philippe Masson

Un balais des orchestres sur une création inédite d’Etienne Perruchon

 

Tour à tour, les six orchestres se sont succédé sur l’oeuvre inédite d’Etienne Perruchon « La formidable aventure des orchestres à l’école ». En silence, les 6 ensembles de jeunes musiciens ont chacun fait leur premier pas sur la scène de L’Olympia devant 1300 spectateurs ! Entre chaque passage, le Quintet éphémère assurait les transitions vocales.

 

Quintet vocal ©Caroline Bottaro

Les six orchestres à l’école à l’honneur accompagnés de parrains « motivés » !

 

Chaque orchestre s’est ensuite produit accompagné de leur parrain : Seynod avec Guillaume Perret, Bagneux avec Vincent Segal, Sorgues et Oloron-Sainte-Marie avec Airelle Besson, Jonzac avec Les motivés, et Sainte Geneviève-sur-Argence avec Lionel Suarez.

Leur prestation était introduite par des films réalisés par Paul Winling, tous à retrouver sur notre chaîne Youtube.

 

Orchestre à l’école de Bagneux ©Philippe Masson

 

Vincent Segal ©Caroline Bottaro

 

 

Airelle Besson ©Caroline Bottaro

 

Orchestre de Sainte Geneviève-sur-Argence et son chef dorchestre Robin Viès ©Caroline Bottaro

 

Orchestre à l’école de Seynod ©Caroline Bottaro

 

Guillaume Perret ©Caroline Bottaro

 

Rémi Mouillerac ©Caroline Bottaro

 

Lionel Suarez ©Caroline Bottaro

 

 

Un final avec Adrien Perruchon à la baguette

Adrien Perruchon nous a fait l’honneur de diriger le final « Dianoura » : jeunes musiciens et parrains ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour finir le spectacle en apothéose !

 

Adrien Perruchon, chef d’orchestre ©Caroline Bottaro

 

Claude Bébéar, Guillaume Borie, Marianne Blayau, Etienne Perruchon, Sandrine Bonnaire, Adrien Perruchon ©Caroline Bottaro

 

Merci à toutes celles et ceux qui ont fait d’un rêve une réalité

  • Merci à chaque enfant pour son investissement total et merci à tous les encadrants sans qui rien ne serait possible.
  • Merci à Etienne Perruchon notre cher compositeur.
  • Merci aux parrains, Airelle Besson, Les Motivés, Guillaume Perret, Vincent Segal et Lionel Suarez pour leur bienveillance et implication
  • Merci à Adrien Perruchon, fidèle et talentuex chef d’orchestre
  • Merci à notre marraine Sandrine Bonnaire
  • Merci aux membres du Quintet éphémère pour leur talent et leur engagement à nos côtés
  • Merci à Loïc Auffret, metteur en scène et Paul Winling, vidéaste, à 100% avec nous dans cette folle aventure
  • Merci à tous nos partenaires et mécènes
  • Merci à Jean-François Pauléat, arrangeur officiel des orchestres à l’école ! Aussi talentueux et efficace qu’il est humble et discret, merci à Jean-François d’arranger des morceaux à chaque fois que nous en avons le besoin pour permettre à de jeunes musiciens de jouer de grands morceaux
  • Merci à Delphy Murzeau, Anne-Laure Guenoux et Mikaël Ribault,  qui ont orchestré à merveille le « balais des orchestres » et qui ont réussi le pari de faire rentrer 190 enfants sur scène dans le plus grand des silences
  • Merci à Titouan Blayau et Valentin: merci d’avoir donné le top départ pour monter sur scène aux 6 orchestres, et d’avoir ainsi assuré le bon déroulement du spectacle
  • Merci aux bénévoles de l’école Miroir, qui ont guidé les parrains sur scène et qui ont été les gardiens du vestiaire, permettant – chose inédite – à l’ensemble de l’équipe de l’association d’assister au spectacle
  • Merci à Daniel Suarez et Thérèse Méline d’avoir distribué les programmes de la soirée en amont du concert, et d’avoir été toujours présents à la fin pour collecter des fonds reversés à l’association

 

Cette soirée n’aurait pu se réaliser sans vous…
GRATITUDE INFINIE 

 

Prochaine étape : Le Château de Fontainebleau !

Et parce qu’on en a jamais assez : les orchestres à l’école avec un répertoire musique classique seront mis à l’honneur lors du second événement des 10 ans de l’association, le samedi 24 novembre au Château de Fontainebleau. L’événement sera ouvert au grand public le samedi après-midi. Rendez-vous sur cette page pour en savoir plus !

Articles smilaires

L’orchestre de Marseille avec Ibrahim Maalouf au Zénith

#Les Orchestres au Quotidien
L'orchestre de Marseille avec Ibrahim Maalouf au Zénith   Préparation Après des mois de répétitions et de stress de ne pas pouvoir atteindre Paris à cause de la situation sanitaire, les 26 élèves de 4e du collège Henri Barnier de Marseille sont finalement montés sur l'incroyable scène du Zénith à Paris. Ils avaient appris en septembre qu'ils seraient les heureux chanceux à partager la scène avec Ibrahim Maalouf et se sont investis dans les répétitions du morceau Happy Face. Arrivés le matin même en train, les voilà au Zénith pour les balances à 15h. S'ensuivent les émerveillements sur le sentiment d'être en coulisse, la taille du lustre, le nombre de personnes responsables du spectacles, le talent des artistes... Lors des balances, Ibrahim Maalouf demande aux enfants qui se sent l'âme d'un soliste et choisi une jeune fille au saxophone qui n'a pas l'air timide. Quelques minutes avant le début du show, Ibrahim Maalouf vient en coulisse rendre visite aux adolescents qui commencent à stresser. Un beau moment de rencontre et de partage a lieu, et après des conseils du trompettistes aux enfants "les fausses notes c'est pas grave, ce qui compte c'est que vous vous amusiez", les élèves lui offrent deux dessins encadrés : l'un représente la classe, et l'autre est un magnifique portrait d'Ibrahim Maalouf dessiné par une jeune clarinettiste de la classe. Le spectacle Puis le soleil tombe, la soirée commence et vient alors l'heure du spectacle. Les élèves sont installés dans le public durant la première partie, les champions du monde de beatbox Berywam, les sept premiers morceaux d'Ibrahim Maalouf. Ils se laissent peu à peu happer par l'ambiance incroyable et l'euphorie générale. Quand tout à coup, leur tour arrive. Ils récupèrent leurs instruments et se tiennent près, derrière le rideau, jusqu'à ce que résonnent les premières notes de Happy Face. Ils montent alors sur la scène, en ligne au premier rang et entament la musique devant plus de 7 000 spectateurs conquis. On joue, on danse, on recommence et on repart triomphant d'avoir vécu pleinement ce moment inoubliable.     Retour en image 📸 Voir les photos de Caroline Bottaro : https://urlz.fr/h58f 📻 Visionner le reportage :