• #L'actu de l'association

Nouvelle étude : les incroyables effets de la pratique orchestrale sur les écoliers

Une étude sur le dispositif Orchestre en Classe, cousin suisse d’Orchestre à l’Ecole, démontre qu’en termes de mémoire de travail, d’attention, de vitesse de traitement de l’information, de flexibilité cognitive et de raisonnement abstrait, les effets de la pratique orchestrale sont bien plus significatifs que l’enseignement musical classique (à savoir 2h de chorale et de sensibilisation musicale).

© Caroline Bottaro

 

Etude en neurosciences sur le dispositif suisse Orchestre en Classe

Les résultats d’une étude du professeure Clara James (PhD en neurosciences et violoniste professionnelle) sur le dispositif suisse « Orchestre en Classe » sont impressionnants : les enfants musiciens sont avantagés en ce qui concerne la mémoire de travail, l’attention, le raisonnement abstrait, le traitement visuo-spatial, les fonctions exécutives, ainsi que diverses capacités linguistiques dont la mémoire verbale. Selon certain-e-s auteur-e-s, les avantages vont même jusqu’à inclure les mathématiques, le QI ou les capacités sociales !

 

Procédé

L’étude avait pour ambition de comparer le développement cognitif et sensorimoteur d’enfants participant au programme Orchestre en Classe avec celui d’enfants de classes du même degré n’ayant pas reçu cette formation. Pour réaliser l’étude, deux groupes ont été constitué :
1) 34 élèves ont reçu pendant 2 ans, un cours d’instrument de 45 min à raison de 2 fois par semaine au sein de l’école. Les cours sont en orchestre avec instruments à cordes et dispensés par un musicien professionnel de l’école de musique.
2) En parallèle, le groupe témoin avait 2 cours de 45 min : un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique, dispensé par un maître spécialisé.

 

Résultats

La pratique orchestrale a des effets beaucoup plus significatifs que le programme musical scolaire standard à savoir un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique (performantes renforcées : mémoire de travail, attention, vitesse de traitement de l’information, flexibilité cognitive, raisonnement abstrait et dextérité manuelle).

 

– Le jeu d’instrument à cordes est particulièrement formateur tout comme le jeu d’ensemble. Produire de la musique provoque du plaisir, ce qui motive les enfants à apprendre.

 

– Les résultats sont graduels avec le temps : un an n’est pas suffisant, en deux ans on peut constater des progrès mais selon la chercheuse, 3 ans en commençant en CE2 serait plus efficace.

 

– A noter qu’Orchestre en Classe propose des cours de pratique musicale aux enfants scolarisés en école publique : on touche tous les enfants et donc les effets ne sont pas biaisés par un revenu et capital culturel qui serait au dessus de la moyenne.

 

Conclusion

En conclusion, la pratique musicale en groupe tel que le programme Orchestre en Classe renforce le développement cognitif et sensorimoteur des enfants à différents niveaux. Idéalement, le programme Orchestre en Classe devrait être offert à tous les enfants dans les écoles primaires publiques à Genève sur une période de deux ans, voire plus longue. En effet, la plupart des gains ont été constatés après les deux ans complets de l’étude, mais n’étaient pas encore confirmés après une année.
Il est donc vraisemblable que des gains encore plus importants seraient possibles avec une participation plus longue et/ou plus précoce, la plasticité neuronale étant maximale avant l’âge de 7 ans.  

 

–> Consultez l’intégralité du rapport de l’étude en cliquant ici

Articles smilaires

Tournée S3NS : les orchestres élus

#Événements
Tournée S3NS : les orchestres sélectionnés sont... Suite à l'appel à candidatures diffusé en juin, nous avons la joie de vous faire part des heureux élus qui accompagneront Ibrahim Maalouf sur sa tournée française. Les jeunes musiciens se produiront devant des milliers de spectateurs !   Paris, L'Olympia, 23 septembre Collège Alfred Sisley de Moret-sur-Loing (77) Paris, L'Olympia, 24 septembre Collège Mathilde Marthe Faucher d'Allassac (19) Paris, L'Olympia, 25 septembre Collège Georges et Marie Bousquet d’Eymet (24) Nantes, Zénith – 29 septembre Collège St Joseph de Chemillé en Anjou (49) Rennes, Le Liberté – 6 octobre Collège Eugène Guillevic de Ploeuc-sur-Lié (22) Toulouse, Zénith- 12 octobre Collège Saint-Jean de Tonneins (47) Floirac, Arkéa Arena – 13 octobre École Urdazuri de Saint Jean de Luz (64) Lille, Zénith Arena – 19 octobre Collège Alfred Manessier de Flixecourt (80) Lyon, La Halle Tony Garnier  – 27 octobre École élémentaire publique de Bons-en-Chablais (74) La Rochelle, La Sirène – 16 novembre Collège Jacques Cathelineau de Saint-Florent-le-Vieil (49) La Rochelle, La Sirène – 17 novembre Collège Beauregard de Burie (17) Dijon, Zénith – 23 novembre École Victor Hugo d’Avallon (89) Nancy, Zénith – 24 novembre École des Capucins de Commercy (55) et Collège Haut de Penoy de Vandoeuvre-les-Nancy (54) Monaco, Opéra Garnier Monte Carlo – 30 novembre École des copains de Beausoleil (06) Marseille, le Dôme – 1er décembre Collège Anne Cartier de Livron-sur-Drôme (26) Montpellier, Zénith sud – 8 décembre Collège Voltaire de Sorgues (84)