• #Les Orchestres au Quotidien

Centre Pompidou : récit de la folle semaine de l’orchestre de Flixecourt

L’orchestre au collège Alfred Manessier de Flixecourt (80) a passé 5 jours en classe découverte au Centre Pompidou. Retour sur une semaine artistique stimulante et enrichissante

 


L’orchestre à l’école de Flixecourt en concert dans le Forum du Centre Pompidou ©Caroline Bottaro

 

Le lundi 1er avril 2019, les 17 élèves de l’orchestre du collège Alfred Manessier de Flixecourt (80) en classe de 5ème et les 4 professeurs accompagnateurs arrivaient à l’auberge de jeunesse Yves Robert, qui allait devenir leur maison pour la semaine. Tout au long des 5 jours, les élèves ont été suivis par l’équipe de France 3 Picardie, et leurs aventures on fait l’objet d’un feuilleton dans le JT de 19/20. Vous pouvez en visionner un extrait dès maintenant :

 

Une fois les valises déposées, ils ont découvert le Centre Pompidou, célèbre institution dans laquelle ils s’apprêtaient à passer 5 jours autour du thème « les arts et le son ». La semaine a commencé aux côtés de l’artiste Lauren Tortil. Pendant trois séances, ils ont travaillé sur une pièce collective « Oreilles pansées » : en groupe, les élèves ont fabriqué des grandes oreilles avec pour objectif d’augmenter leur capacité d’écoute et de les sensibiliser à leur environnement sonore. Chaque jeune a ensuite été invité, muni de leurs oreilles fabriquées et devant une caméra, à décrire l’expérience sonore qu’il vivait.

 

 

 

L’orchestre a également passé une matinée au Studio 13/16, où ils ont découvert le dispositif de l’artiste américaine Alison O’Daniel. Malentendante, l’artiste s’est inspirée du skateboard pour questionner la traduction du son. Elle les a transformés en instruments à percussions pour composer des musiques, l’idée étant de « favoriser une expérience physique et spatiale du son ». Les jeunes de Flixecourt ont ainsi troqué leurs clarinettes, saxophones et trombones pour des skates. En roulant avec sur le dispositif créé au sol, les collégiens ont joué une partition inédite et infinie !

 

L’orchestre à l’école découvre le dispositif de l’artiste Alison O’Daniel dans le Studio 13/16 ©Caroline Bottaro

 

L’orchestre à l’école découvre le dispositif de l’artiste Alison O’Daniel dans le Studio 13/16 ©Caroline Bottaro

 

Parallèlement à ces ateliers, les conférencières du Centre Pompidou leur ont fait découvrir l’exposition La fabrique du vivant « Mutations Créations » du Centre ainsi qu’une partie de la riche collection du musée en axant la visite sur le thème du son. La découverte de l’environnement de Beaubourg s’est poursuivie à l’extérieur avec une visite dans le Marais.

 

Et ce n’est pas tout ! Une fois les activités proposées par les équipes du Centre Pompidou terminées, la classe profitait du temps libre pour explorer la capitale : bateau mouche sur la Seine, Tour Eiffel, Atelier des Lumières, Opéra et l’incontournable musée du Louvre ; les collégiens d’Alfred Manessier qui n’avaient jamais vu Paris ont pris le temps de parcourir la ville et ses richesses.

 

 

La semaine s’est clôturée en musique, avec un concert inédit dans le Forum du Centre Pompidou. Des Beatles à ACDC, l’orchestre a été à la hauteur de l’événement et a fait danser le public parisien !

 

L’orchestre à l’école de Flixecourt se prépare pour le concert final dans le Forum du Centre Pompidou ©Caroline Bottaro

 

Un tromboniste de Flixecourt improvise pendant le concert final dans le Forum du Centre Pompidou ©Caroline Bottaro

 

L’orchestre à l’école de Flixecourt en concert dans le Forum du Centre Pompidou ©Caroline Bottaro

 

Un grand bravo aux 17 collégiens qui ont su profiter pleinement de cette semaine et à leurs professeurs qui ont donné toute leur énergie pour les encadrer.

Merci aux équipes du pôle éducation artistique du Centre Pompidou qui ont merveilleusement accueilli l’orchestre à l’école en leur concoctant un programme enrichissant et stimulant, ainsi qu’aux artistes et médiateurs culturels impliqués quotidiennement auprès des collégiens.

 

Les membres de l’orchestre à l’école de Flixecourt se préparent maintenant pour une représentation au coeur des jardins du Sénat! Pour en savoir plus sur cet événement, nous vous invitons à consulter cet article publié par France 3.

 

Articles smilaires

L’orchestre de Marseille avec Ibrahim Maalouf au Zénith

#Les Orchestres au Quotidien
L'orchestre de Marseille avec Ibrahim Maalouf au Zénith   Préparation Après des mois de répétitions et de stress de ne pas pouvoir atteindre Paris à cause de la situation sanitaire, les 26 élèves de 4e du collège Henri Barnier de Marseille sont finalement montés sur l'incroyable scène du Zénith à Paris. Ils avaient appris en septembre qu'ils seraient les heureux chanceux à partager la scène avec Ibrahim Maalouf et se sont investis dans les répétitions du morceau Happy Face. Arrivés le matin même en train, les voilà au Zénith pour les balances à 15h. S'ensuivent les émerveillements sur le sentiment d'être en coulisse, la taille du lustre, le nombre de personnes responsables du spectacles, le talent des artistes... Lors des balances, Ibrahim Maalouf demande aux enfants qui se sent l'âme d'un soliste et choisi une jeune fille au saxophone qui n'a pas l'air timide. Quelques minutes avant le début du show, Ibrahim Maalouf vient en coulisse rendre visite aux adolescents qui commencent à stresser. Un beau moment de rencontre et de partage a lieu, et après des conseils du trompettistes aux enfants "les fausses notes c'est pas grave, ce qui compte c'est que vous vous amusiez", les élèves lui offrent deux dessins encadrés : l'un représente la classe, et l'autre est un magnifique portrait d'Ibrahim Maalouf dessiné par une jeune clarinettiste de la classe. Le spectacle Puis le soleil tombe, la soirée commence et vient alors l'heure du spectacle. Les élèves sont installés dans le public durant la première partie, les champions du monde de beatbox Berywam, les sept premiers morceaux d'Ibrahim Maalouf. Ils se laissent peu à peu happer par l'ambiance incroyable et l'euphorie générale. Quand tout à coup, leur tour arrive. Ils récupèrent leurs instruments et se tiennent près, derrière le rideau, jusqu'à ce que résonnent les premières notes de Happy Face. Ils montent alors sur la scène, en ligne au premier rang et entament la musique devant plus de 7 000 spectateurs conquis. On joue, on danse, on recommence et on repart triomphant d'avoir vécu pleinement ce moment inoubliable.     Retour en image 📸 Voir les photos de Caroline Bottaro : https://urlz.fr/h58f 📻 Visionner le reportage :