• #Les Orchestres au Quotidien

Un conte musical impérial au théâtre du château de Fontainebleau

A l’occasion de la réouverture du théâtre impérial du château de Fontainebleau le samedi 22 juin, l’orchestre du collège des Grands Champs de Poissy était au cœur d’un conte musical

 

 

Fermé aux visiteurs depuis de nombreuses années, l’ancien Théâtre Napoléon III a ouvert ses portes au mois de juin. Afin de célébrer la réhabilitation du théâtre, le Château de Fontainebleau et l’association Orchestre à l’École ont travaillé conjointement à la création d’un conte musical.

Ainsi, le samedi 22 juin, en compagnie de la mezzo Margaux Toqué et de l’accordéoniste Anthony Millet, les musiciens de l’orchestre du Collège des Grands Champs de Poissy (78) ont livré un spectacle de 45 minutes. Deux comédiens du Diapason étaient en charge des transitions historiques et ont embarqué le public de Fontainebleau dans une épopée !

A l’issue des trois représentations proposées au cours de l’après-midi, Marianne Blayau, déléguée générale de l’association Orchestre à l’Ecole et Jean-François Hébert, président du château de Fontainebleau ont signé une convention pluriannuelle qui lie les deux entités. Désormais, plusieurs événements de l’association auront lieu chaque année dans le château.

 

Reportage photos : ©Caroline Bottaro – Association Orchestre à l’Ecole

Articles smilaires

Guyane : Rémire-Montjoly s’accorde avec Bergerac

#Les Orchestres au Quotidien
Guyane : Rémire-Montjoly s'accorde avec Bergerac Du 11 au 18 mai 2020, les élèves de l'orchestre à l'école de Rémi-Montjoly en Guyane auraient du rencontrer ceux de l'orchestre à l'école Edmond Rostand de Bergerac (24). La crise sanitaire que nous traversons en a néanmoins décidé autrement... Retour sur le partenariat entre ces deux écoles. Naissance du projet "orchestre à l'école" Le projet "orchestre à l'école" dans l'établissement Sainte Thérèse de Rémire Montjoly a vu le jour grâce à Anne de Thésut, ancienne professeure des écoles et aujourd'hui dumiste. Passionnée par le violon depuis toujours, elle décide à son arrivée en Guyane de faire découvrir cet instrument aux enfants sur le temps périscolaire : l'activité connait un franc succès. Face à cette réussite, elle se remémore son passé de professeure à Bergerac où elle avait découvert le dispositif orchestre à l'école mis en place à l'école Edmond Rostand. Elle décide alors de se lancer dans la même aventure et c'est avec l'aide de notre association et des soutiens locaux que deux classes d'orchestres à l'école voient le jour, en CE2 et CM2. Ces orchestres sont composés uniquement de cordes : violons, violoncelles contrebasses, et altos. Les élèves ont directement accroché au projet, développant un bel esprit de groupe. Anne de Thésut note que l'implication des professeurs  joue un rôle important : "les enfants apprécient que leur professeur débute l’instrument en même temps qu’eux, ils sont heureux de leur prodiguer leurs conseils." Pour surmonter le trac lors des événements et des concerts, un Haka a même été inventé par les enfants et une séance de relaxation a lieu avant d’entrer en scène !  Voyage à Bergerac (24) Au mois de mai et et après 9 mois de pratique instrumentale, les élèves de CM2 de l'établissement de Rémire-Monjoly devaient se rendre à Bergerac. Au programme : visite des châteaux, de la grotte de Lascaux, de Sarlat et, surtout, rencontres et concerts avec l'orchestre de l'école Edmond Rostand de Bergerac. Deux concerts devaient avoir lieu, un au centre culturel de Bergerac et l'autre dans une église. Les enfants avaient prévu de jouer une oeuvre collective (le fameux hymne européen) et des œuvres propres à leur orchestre afin de bien différencier l'orchestre de cordes de l'orchestre à vents.   Adaptation à la situation actuelle En raison de la crise sanitaire actuelle, le voyage à Bergerac a été annulé. Il est toutefois prévu de le rapporter en 2022. Confinés à la maison, les élèves de Rémi-Montjoly n'ont pas pour autant laissé tomber la musique. Les professeurs leur envoient des tuto de manière régulière, allant même jusqu'à adapter les partitions pour que les morceaux se jouent avec le moins de corde possible lorsque les instruments sont désaccordés. Anne de Thésut se tient également disponible pour raccorder les instruments si besoin, des parents lui rendant parfois visite pour cette raison. Avant que le confinement soit promulgué, les élèves avaient réalisé un travail d'expression écrite sur le projet "orchestre à l'école". Nous avons bien reçu leurs jolis mots (merci!) et avons sélectionné quelques passages qui  donnent le sourire (à découvrir dans la galerie d'images ci-dessous). Bravo à eux :-)