• #Événements
  • #Les Orchestres au Quotidien

Un nouveau format pour « Comme à la radio »

 

Le projet « Comme à la radio » est un parfait exemple de l’adaptabilité des orchestres à l’école. Il montre également la détermination des équipes autour d’un projet commun, et l’efficacité de notre modèle. Retour sur un projet qui aurait pu ne jamais voir le jour.

Il était une fois… la vie avant le covid19

En août 2019, nous lancions un appel à candidatures pour que deux orchestres participent au projet « Comme à la radio ».

L’idée ? permettre à deux orchestres de se rencontrer et de travailler avec l’Ensemble La Croche et le Marteau afin de réaliser une création commune. Cette création devait se finaliser par un concert public, prévu au printemps 2020, au Château de Chantilly.

En décembre 2019, les orchestres sont sélectionnés et les deux heureux sont ceux de l’école élémentaire Jean Charron de Boissy Fresnoy (60) et de l’école Jean Daudré de Lagny-le-Sec (60). A eux deux, ils comptent une soixantaine d’enfants en classe de CE2, CM1 et CM2.

En février 2020, le projet débute. Les deux orchestres rencontrent le Collectif La Croche et le Marteau qui est composé de 6 jeunes musiciens de haut vol, tous issus du CNSM de Paris, et qui ont à cœur de défendre une musique axée sur l’improvisation et le travail du son. Ensemble, ils ont prévu de construire une grande radio grâce à laquelle les enfants vont découvrir différents répertoires, par le biais des fréquences. Le projet comporte également une partie théâtrale.

 

Et puis le confinement arriva….

En mars 2020, après seulement deux séances de travail entre les élèves à les artistes, les écoles ferment. Le projet est donc reporté mais les orchestres et le collectif s’adaptent au confinement : envoi de tutos, répétitions à la maison, visioconférence…  La reprise du projet est annoncée pour la Toussaint, les élèves sont impatients.

En novembre dernier, un deuxième confinement est annoncé. Il apparait alors compliqué de réussir à réaliser les 10 séances de travail, ainsi que la restitution publique du projet. Comme à radio est largement compromis. Compromis, oui, mais pas avorté.

Les équipes se questionnent alors : comment faire renaître ce projet ?

 

Un nouveau format adapté à la situation sanitaire

Grâce à la détermination des équipes, à la créativité de l’association Orchestre à l’Ecole, et à l’implication du Fonds de dotations Choeur à l’ouvrage, le projet « Comme à la radio » change de format.

L’idée ? réaliser un court-métrage, mettant en scène la rencontre entre les élèves et le collectif sous forme de fiction. Deux metteurs en scène et un réalisateur sont appelés à la rescousse et acceptent avec plaisir de faire partie du projet. C’est un nouveau départ !

Après quelques semaines de réflexion, le scénario est prêt. On vous en dévoile un extrait :

En mars 2020, les élèves sont en train de répéter. Ils entendent alors le discours d’Emmanuel Macron annonçant que « nous sommes en guerre », que « tous les projets en cours seraient suspendus, à commencer par le projet comme à la radio ». Déception. Tristesse. Peur aussi. Les enfants décident de contourner les interdits et d’entrer en résistance. Ils bidouillent alors la vieille TSF avec les moyens du bord (passoires en alu, pinces à spaghetti…) et réussissent à entrer en contact avec l’autre orchestre. Une fois ceci réussi, ils vont vivre de belles aventures…

 

Le tournage du court-métrage débutera le 29 avril et se terminera en juin. Les enfants comédiens ont déjà été sélectionnés, et ils sont tous impatients à l’idée de participer à un tournage. Et nous sommes également impatients de découvrir les images.

Nous félicitons l’ensemble des acteurs de ce projet pour leur détermination et adaptabilité.

Nous remercions également vivement la Sacem ainsi que le fonds de dotation Chœur à l’ouvrage dont l’ambition est de soutenir les projets de rencontres entre publics différents, qui nous accompagnent pour que le projet prenne forme malgré le contexte actuel.

 

Articles smilaires

Aux ministères ou à Fontainebleau, les orchestres sortent de l’école pour la fête de la Musique !  

#Événements
Aux ministères ou à Fontainebleau, les orchestres sortent de l’école pour la fête de la Musique !     Le 21 juin 2022, l’association Orchestres à l'École a apporté la musique à l'intérieur des ministères de la Culture et de l'Éducation nationale et de la Jeunesse. Dans une ambiance chaleureuse, l'orchestre à l'école de Rueil-Malmaison (92) a ensoleillé la cour du Palais-Royal quand. De l'autre côté de la Seine (à l'Hôtel Rochechouart), on a chanté le chant "Miourki" avec l'orchestre à l'école de Moissy-Cramayel (77). Plus loin dans la forêt de Fontainebleau, trois orchestres à l’école se sont rejoints pour un concert inoubliable sur la scène pleine air du château.   Le partage mis en lumière avec l'orchestre à l'école de Rueil-Malmaison   Un beau soleil accompagnait les élèves de l'école élémentaire des Buissonnets pour ce premier jour d'été et de célébration. Avant le passage plus tardif de Sopico, Julien Clerc et Anne Paceo au ministère de la Culture, l'orchestre à l'école de Rueil-Malmaison a mis l'ambiance, commençant le voyage dans le "sous-marin jaune" des Beatles, puis avec une escale au Japon avant de mouiller l'ancre sur la côte bretonne avec "Tri Martelog". Un très beau concert placé sous le signe du partage avec la présence sur scène des élèves musiciennes et musiciens du conservatoire de la ville qui ont accompagné et guidé les enfants tout au long de l'année sur le projet d'orchestre. À cette occasion, les professeurs en herbe du conservatoire ont pu remettre à leurs élèves le livre correspondant à leur instrument de la collection "En avant la musique" (Andantino), écrit par Christine Auberger en partenariat avec Orchestre à l'École et AXA France.   "De l'autre côté du mur" présenté par le ministre Pap Ndiaye avant la représentation de l'orchestre de Moissy-Cramayel  Pour son passage au ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, les élèves du collège Les Maillettes n'auraient pas rêvé meilleure introduction. D'abord émerveillés devant la sensibilité de Yael Naim, l'orchestre à l'école de Moissy-Cramayel a ensuite été introduit par le ministre Pap Ndiaye. Une bonne occasion pour annoncer la comédie musicale de Jeanne et Etienne Perruchon jouée les 1er et 2 juillet prochains (Opéra de Massy). Une fois arrivés sur scène, les élèves ont vite joué la carte de la surprise, en entrainant l'ensemble du public présent au ministère dans un chant "Miourki", langue et histoire à retrouver "De l'autre côté du mur".     Une rencontre de trois orchestres devant le château de Fontainebleau    Un décor plus champêtre attendait les orchestres à l’école de Fontainebleau (77), Montereau-Fault-Yonne (77) et Saint-Ouen-en-Brie (77) pour le 21 juin. Sur la scène plein-air du château, les enfants ont livré un concert impressionnant montrant la rigueur des trois orchestres tous formés il y a moins d’un an et immortalisé par les caméras de France 2 présentes pour l’occasion ! Côté public, beaucoup de parents sont venus applaudir chaudement les élèves des écoles Lagorsse, Claude Signonneau et de Saint-Ouen en Brie. Après le spectacle, les enfants se sont détendus avec un jeu de piste dans les jardins du château.    Photos © Caroline Bottaro