Le point de vue de l’association

« La classe orchestre, c’est quelque chose de formidable ! Cela m’a apporté une éducation, une nouvelle façon  de penser » témoigne Romain Waquet au Maire de Roncq.

Ce collégien qui a bénéficié de la classe orchestre pendant quatre ans écrit une lettre ouverte au maire, pour sauver la classe orchestre au collège. Cette belle initiative est expliquée dans cet article d’Anne Courtel paru dans Nordéclair.fr et le journal La Voix du Nord.

Cette lettre percutante part du cœur, elle dénonce l’annonce de la ville d’arrêter la classe orchestre : une décision très regrettable selon nous.

Dans sa réponse au collégien, le maire regrette le peu d’inscriptions en école de musique qui ont fait suite à ces 4 ans d’OAE : selon lui, « les objectifs de renforcement de notre école de musique et à terme de nos associations musicales n’ont pas été remplis ». Mais l’objectif des orchestres à l’école est avant tout social et pédagogique ! La pratique musicale au sein d’un orchestre apprend à l’enfant les valeurs du partage, une attitude d’écoute… 


L’orchestre à l’école : un autre point de vue
Dans un orchestre, on apprend tout !

Apprendre à respecter les autres et à se respecter soi-même… Dans un orchestre à l’école, on apprend aussi à écouter, à lire, compter, à improviser, à exprimer des émotions… Les enfants, mis en situation de réussite et d’exigence pour eux-mêmes s’épanouissent dans leur école. C’est une école de la vie, déterminante dans l’épanouissement individuel et collectif des enfants, au niveau scolaire et humain. Il n’y a qu’à lire le témoignage de G.ML relevé sur le facebook de la classe orchestre du collège Sisley de Moret sur Loing pour ressentir l’importance de l’expérience d’orchestre dans la vie des enfants  « Bonjour à tous, (…) J’ai passé 3 années merveilleuses à vos côtés, des rires, des pleurs, des cris, mais tellement d’amour. Je crois que je n’aurais pas pu rêver mieux. Des amitiés se sont formées, déformées puis reformées. Des rêves sont devenus réalité. (…) Je crois qu’on n’était pas une classe comme les autres, on dégage tellement d’affection, on s’aime tous les uns les autres, qu’on pouvait plus nous séparer. (…) Je n’oublierai jamais rien. Je n’oublierai pas les moments de galère, les moments où l’on a rigolé. Vous n’êtes pas que des simples connaissances, vous êtes mes ami(e)s. Vous êtes mes années collège. Je vous aime tous. Tellement fort.»
La presse relate également l’intérêt du dispositif :
Extrait d’un article issu de La Nouvelle République du centre, 9 avril 2014
« La pédagogie se veut ouverte, ludique et s’appuie beaucoup sur un langage imaginaire, sans partition, laissant beaucoup de place à l’oralité et au sensoriel. Ce projet, soutenu par l’Éducation Nationale, entre entièrement dans le projet de classe. L’apprentissage de l’instrument et la musique sont déclinés en français, mathématique, art plastique… Cet enseignement développe des qualités importantes pour la réussite scolaire : l’écoute de l’autre, la concentration, la confiance en soi… »
Extrait d’un article issu du Parisien, 4 avril 2014
d’après Hugues Emont, directeur du site Airbus des Mureaux, concepteur de la fusée Ariane : « La musique est un beau vecteur pour découvrir d’autres milieux, s’ouvrir au monde et prendre conscience de ses capacités. » Et « emmagasiner la confiance qui peut aussi aider les enfants à réussir leurs parcours scolaire et professionnel », conclut Michel Vignier (PS), adjoint au maire des Mureaux.
L’orchestre à l’école : Égalité des chances, lutte contre l’exclusion

La musique à l’école, et en particulier la pratique collective, représentent le plus bel exemple d’égalité des chances. L’orchestre, puissant facteur de lutte contre l’exclusion, aide les enfants en échec scolaire à prouver leur valeur aux yeux de tous, et à trouver leur place dans le système. Partout en France, le phénomène se reproduit, et on en parle !
Extrait d’un article issu de La Charente libre, 15 avril 2014
« l’opération Orchestre à l’école a des effets qui dépassent le seul apprentissage de la musique. À partir des initiatives identiques qui ont été prises dans d’autres communes, il retire le sentiment qu’elles «participent à la lutte contre l’échec scolaire». De même, il (Jacques Pési, directeur du conservatoire de Linars) pense que le fait que cette initiation gratuite à la musique se fasse à l’école est une très bonne chose. «Quels que soient le milieu social, l’origine, cela aide à lutter contre l’exclusion sociale. »

Avec l’orchestre à l’école, une passerelle se crée entre l’école et la famille… Pour les parents aussi, l’orchestre compte.
L’orchestre à l’école : une composante essentielle de la vie locale
L’orchestre est sollicité pour les cérémonies municipales, les commémorations, les fêtes des écoles, les marchés… Il intervient dans les maisons de retraite, jouant ainsi parfaitement son rôle d’intégration des enfants dans leur environnement immédiat. Il est créateur de liens entre générations. Il suffit de regarder notre calendrier http://www.orchestre-ecole.com/?post_type=tribe_events&eventDisplay=month  pour constater la profusion d’évènements dans lesquels les enfants des orchestres à l’école vont à la rencontre de tous ceux qui les entourent, sur tout le territoire. Le jeune collégien de Roncq en parle également dans sa lettre ouverte : l’orchestre à l’école participe au rayonnement des établissements scolaires et des villes qui en bénéficient.

Extrait d’un article issu des Dernières Nouvelles d’Alsace, 23 avril 2014
« Et, pour qu’un orchestre puisse exister en tant que tel, outre la musique, il y a tant de choses à apprendre, ne serait-ce que le fait de se respecter les uns les autres, d’écouter le chef, de travailler en groupe, et plus simple encore, de lire, compter, improviser… (…) dans toutes les classes où de telles structures existent, il y a plus de cohésion, de sérieux, d’application et de discipline. (…) Pour la municipalité de Beinheim qui contribue également pour une part importante au financement, c’est un investissement pour un avenir meilleur dans nos campagnes. Tout le monde en bénéficie, à commencer par l’Orchestre d’harmonie de Beinheim »

 

Des résultats très bénéfiques sur les enfants, études à l’appui
Diverses études ont d’ailleurs prouvé les bénéfices de la pratique musicale collective sur les enfants. Les résultats de l’étude publiée fin 2010 par l’Institut Montaigne  confirmaient l’efficacité du dispositif orchestre à l’école. Les résultats sont significatifs : participer à un Orchestre à l’école a un effet notable sur les capacités cognitives et les capacités non-cognitives des élèves. Selon un article paru dans Le figaro.fr : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/06/23/22521-musique-affute-cerveau-enfants, une équipe de chercheurs en neurosciences de l’Université de Harvard et du Boston Children’s Hospital (États-Unis) a étudié et montré en quoi l’éducation musicale développe l’habileté mentale des enfants.

L’orchestre à l’école : un dispositif essentiel
Les résultats sont positifs, quel que soit le projet pédagogique mis en place.
Cohésion de groupe, résultats scolaires améliorés, disparition des incivilités, enseignants enthousiastes et pour tous, beaucoup de fierté… Voici un témoignage touchant recueilli sur le facebook d’orchestre à l’école le 28 Juin 2014 : « Mon fils autiste à intégré une classe orchestre au collège et cela lui a permis non seulement de s’épanouir mais également de se faire des amis… Je ne remercierai jamais assez l’établissement et orchestre à l’école ».

 

 

Articles du même sujet

Tags

Partager