Les étapes présentées ci-dessous sont des suggestions de méthodologie. Il existe mille et une manières d’arranger, à vous de trouver votre méthode personnelle.

​Pensez simplement qu’il faut que ça sonne. Oubliez les quintes et octaves parallèles ! Faites fi des fausses résolutions ou des croisements. Amusez vous et faites jouer aux élèves des morceaux qui leur plaisent, qui les motivent ou qui leur ouvrent de nouveaux horizons musicaux.

2020_sélectionphoto_©carolinebottaro (25)

Quelques éléments à prendre en compte avant de se lancer :

  • Une progression harmonieuse du groupe
  • Une progression épanouissante de l’élève (cf. Progresser Pas à pas)
  • Une progression des notions de théorie, de notation, sans en avoir trop d’un coup
  • Les difficultés inhérentes à chaque instrument (cf. Les possibilités de chaque instrument)
  • Le projet pédagogique et artistique de l’orchestre
Technique d'écriture simplifiée

​Pour un orchestre de 1ère année. En quatre étapes, des outils pour créer vos arrangements :

  • Réaliser un accompagnement sur des valeurs longues
  • Rythmer cet accompagnement
  • Mettre en forme
  • Simplifier la mélodie
Orchestration

En partant de 3 éléments simples : 

  • Mélodie
  • Chant
  • Contrechant

Qui prend en charge quoi ? La mélodie est-elle toujours aux instruments aigüs ? Et la basse, elle fait ploum ?

Adaptation de répertoires existants

Vous souhaitez jouer une partition existante avec un orchestre ou un groupe de "pro". 

Quelques outils pour simplifier, élaguer, organiser les interventions de votre orchestre au sein de la partition existante

Tableau des transpositions

Repères pratiques pour bien comprendre les sons lus et les sons entendus.​

Attention, pour les "petites mains" des élèves, il vaut mieux écrire directement transposé, ça évite les erreurs d'ergonomie.

Foire aux questions Arrangements

Rubrique complétée régulièrement au hasard des questions et remarques des uns et des autres.