Qu'est-ce qu'un orchestre à l'école ?

Une classe, un orchestre

Tous les élèves d’une même classe de primaire ou de collège sont réunis autour d’un projet commun : la création d’un orchestre qui va grandir, évoluer, s’épanouir pendant trois ans. Chaque orchestre à l’école constitue ainsi pour l’établissement qui l’accueille un véritable projet à la fois musical et pédagogique.

Une pédagogie innovante

Au rythme moyen de deux heures par semaine, les élèves progressent concrètement et atteignent rapidement un niveau musical de qualité. Ces résultats sont valorisants et contribuent à donner aux jeunes plus de confiance en eux-mêmes. Pour cela, les professeurs développent une pédagogie adaptée. Ils utilisent un répertoire spécialement créé qui permet aux élèves de jouer dès le début des cours en formation orchestrale, tout en apprenant en parallèle la lecture de la musique et la technique instrumentale.

Un partenariat territorial

Chaque orchestre à l’école est un projet de territoire basé a minima sur un partenariat établi entre un établissement scolaire, une structure spécialisée dans l’enseignement de la musique et une collectivité territoriale. Les professeurs de l’Education nationale sont invités à travailler de concert avec ceux des écoles de musique ou des conservatoires qui viennent enseigner au sein des établissements scolaires. Il s’agit ainsi d’un projet fédérateur qui participe à l’animation du territoire. Chaque orchestre est unique, tant sur le plan pédagogique, qu’artistique et organisationnel car il s’appuie sur les envies et compétences des acteurs locaux.

L'impact éducatif

La pratique collective de la musique incite les élèves à une plus grande participation à la vie du groupe et encourage des valeurs telles que le partage, le respect mutuel et la solidarité. L’expérience orchestre à l’école modifie en profondeur la relation entre les élèves et leurs enseignants.
Enfin, ce dispositif innovant représente une véritable opportunité de découvrir la pratique musicale pour de nombreux jeunes qui y ont difficilement accès, en particulier lorsqu’ils sont issus de quartiers défavorisés ou de zones rurales.

Notre actualité

PMO – OAE : (re)vivez le premier grand rassemblement

#Événements #Les Orchestres au Quotidien
PMO - OAE : (re)vivez le premier grand rassemblement !   La compositrice Graciane Finzi et les jeunes musiciens ©Caroline Bottaro   Les 6,7 et 8 février 2019 avait lieu le premier rassemblement avec les orchestres à l'école de Malakoff (92), de Sablé-sur-Sarthe (72), le Paris Mozart Orchestra, sa cheffe d'orchestre Claire Gibault et la compositrice Graciane Finzi. Cette rencontre inédite est bien entendu une aventure musicale mais également humaine : les orchestres doivent apprendre à se connaître et à travailler ensemble sous les regards exigeants et bienveillants de Claire Gibault et Graciane Finzi. Cette dernière a composé le mélologue "Des champs et des villes : héros, héroïnes" spécialement pour les trois orchestres. Elle s’est inspirée des photographies de Géraldine Millo ainsi que des peintures de Théodore Boulard.    Le but du projet selon Marianne Blayau, c'est bien la rencontre du monde rural et du monde urbain, en particulier les quartiers de banlieue. Claire Gibault insiste :Ils ont parfois un peu peur les uns des autres, alors qu'il n'y a aucune raison ! On doit travailler au vivre-ensemble à travers la musique, notamment en s'adressant à des jeunes qui n'auraient pas eu d'autres occasions de se rencontrer (Source : reportage France Bleu, Morgane Heuclin-Reffait).    Avant la rencontre, un travail en classe...   Chaque orchestre a préparé la rencontre au sein de la classe : les enfants de Sablé-sur-Sarthe ont collecté des informations sur la vie du peintre, puis ont associé chaque tableau de l’œuvre du PMO avec son titre et le texte descriptif qui lui correspond. L'objectif : s'emparer du projet dans divers enseignements !   [caption id="attachment_6005" align="alignnone" width="474"] Les recherches des enfants de Sablé-sur-Sarthe sur le peintre Théodore Boulard[/caption] [caption id="attachment_6004" align="alignnone" width="445"] Les recherches des enfants de Sablé-sur-Sarthe sur le peintre Théodore Boulard[/caption]   ... jusqu'au au premier rassemblement de février   Mercredi 6 février 2019 : Ça y est ! C’est le jour J ! Après un long voyage des élèves de CM1 de Malakoff (92), ces derniers ont été accueilli par les saboliens impatients. Claire Gibault et son orchestre ainsi que Graciane Finzi n'ont pas tardé à les rejoindre. Ensemble, ils ont répété pour la toute première fois la création Des champs et des villes : héros, héroïnes à la Maison des Arts et des Enseignements. Ci-dessous, un extrait vidéo des répétitions.   https://youtu.be/PK-jzgqji9c     [caption id="attachment_5997" align="alignnone" width="1024"] Claire Gibault, cheffe d'orchestre du Paris Mozart Orchestra ©Caroline Bottaro[/caption]   [caption id="attachment_5992" align="alignnone" width="1024"] Jasmine Collet, professeure de violon et d'alto en pleine répétition avec les enfants de Malakoff (92) ©Caroline Bottaro[/caption]   [caption id="attachment_5991" align="alignnone" width="1024"] Claire Hugonin, professeure des écoles à Malakoff ©Caroline Bottaro[/caption]   Jeudi 7 février : La journée a commencé tôt pour les enfants : ils ont visité la biscuiterie « La Sablésienne » où ils ont découvert les coulisses de la fabrication des spécialités de la région, avec à la clé une dégustation. Miam ! [caption id="attachment_5993" align="alignnone" width="1024"] Les orchestres à l'école visitent "La Sablésienne" ©Caroline Bottaro[/caption]   [caption id="attachment_5995" align="alignnone" width="1024"] Les orchestres à l'école visitent "La Sablésienne" ©Caroline Bottaro[/caption]   Les deux orchestres ont ensuite partagé leur déjeuner dans le Centre. L'occasion pour eux d'apprendre à se connaître autour d'activités improvisées par la professeure des écoles de Malakoff Sophie Martin. L'après-midi était dédié à la musique avec une seconde grande répétition aux cotés de Gracine Finzi et Claire Gibault.   [caption id="attachment_5996" align="alignnone" width="1024"] Déjeuner des enfants au Centre de Formation Sportive Régional de Sablé ©Caroline Bottaro[/caption]   [caption id="attachment_6034" align="alignnone" width="1024"] David Riva, musicien du PMO et un élève de Sablé-sur-Sarthe ©Caroline Bottaro[/caption]   [caption id="attachment_6040" align="alignnone" width="1024"] Mathieu Chalange, coordinateur des orchestres à l'école de Sablé-sur-Sarthe, guide les cuivres ©Caroline Bottaro[/caption]   Vendredi 8 février : Dernière répétition du séjour. On constate la nette progression des enfants. L'oeuvre contemporaine « Des champs et des villes : héros, héroïnes » commence à prendre forme, pour le plus grand plaisir de sa compositrice, Graciane Finzi !   Répétition à la Maison des Arts et des Enseignements de Sablé-sur-Sarthe ©Caroline Bottaro   [caption id="attachment_6035" align="alignnone" width="1024"] Isabelle Genty, directrice de l'école de Malakoff, guide les jeunes musiciens ©Caroline Bottaro[/caption]   Visionnez notre vidéo Youtube de la répétition des orchestres sur ce lien. Pour finir, les 50 jeunes ont visité la ferme Aiguillonnière de Sablé-sur-Sarthe où ils ont pu assister à la production de produits fermiers locaux. Clap de fin sur le premier rassemblement ! Musiciens amateurs et professionnels se réuniront à nouveau pour les 16 et 17 mai au Palais des Congrès du Mans, avant de s'y produire devant un large public le 18 mai. Ils se retrouveront une dernière fois pour 3 jours en juin avec en clôture un concert au théâtre Marigny le 13 juin.     (Re)vivre le rassemblement en photos et en reportages   Vous souhaitez voir davantage de photos ? Cliquez ici pour voir la sélection de la photographe Caroline Bottaro. Merci d'indiquer le crédit pour chaque utilisation. On en parle dans la presse ! On vous recommande le reportage France Bleu Armorique et l'article du Maine Libre qui reviennent sur la rencontre.   Un grand merci à nos partenaires qui ont permis ce rassemblement  

Nouvelle étude : les incroyables effets de la pratique orchestrale sur les écoliers

#L'actu de l'association
Nouvelle étude : les incroyables effets de la pratique orchestrale sur les écoliers Une étude sur le dispositif Orchestre en Classe, cousin suisse d'Orchestre à l'Ecole, démontre qu'en termes de mémoire de travail, d'attention, de vitesse de traitement de l'information, de flexibilité cognitive et de raisonnement abstrait, les effets de la pratique orchestrale sont bien plus significatifs que l'enseignement musical classique (à savoir 2h de chorale et de sensibilisation musicale). © Caroline Bottaro   Etude en neurosciences sur le dispositif suisse Orchestre en Classe Les résultats d'une étude du professeure Clara James (PhD en neurosciences et violoniste professionnelle) sur le dispositif suisse "Orchestre en Classe" sont impressionnants : les enfants musiciens sont avantagés en ce qui concerne la mémoire de travail, l’attention, le raisonnement abstrait, le traitement visuo-spatial, les fonctions exécutives, ainsi que diverses capacités linguistiques dont la mémoire verbale. Selon certain-e-s auteur-e-s, les avantages vont même jusqu’à inclure les mathématiques, le QI ou les capacités sociales !   Procédé L'étude avait pour ambition de comparer le développement cognitif et sensorimoteur d'enfants participant au programme Orchestre en Classe avec celui d'enfants de classes du même degré n'ayant pas reçu cette formation. Pour réaliser l'étude, deux groupes ont été constitué : 1) 34 élèves ont reçu pendant 2 ans, un cours d'instrument de 45 min à raison de 2 fois par semaine au sein de l'école. Les cours sont en orchestre avec instruments à cordes et dispensés par un musicien professionnel de l'école de musique. 2) En parallèle, le groupe témoin avait 2 cours de 45 min : un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique, dispensé par un maître spécialisé.   Résultats - La pratique orchestrale a des effets beaucoup plus significatifs que le programme musical scolaire standard à savoir un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique (performantes renforcées : mémoire de travail, attention, vitesse de traitement de l'information, flexibilité cognitive, raisonnement abstrait et dextérité manuelle).   - Le jeu d'instrument à cordes est particulièrement formateur tout comme le jeu d'ensemble. Produire de la musique provoque du plaisir, ce qui motive les enfants à apprendre.   - Les résultats sont graduels avec le temps : un an n'est pas suffisant, en deux ans on peut constater des progrès mais selon la chercheuse, 3 ans en commençant en CE2 serait plus efficace.   - A noter qu'Orchestre en Classe propose des cours de pratique musicale aux enfants scolarisés en école publique : on touche tous les enfants et donc les effets ne sont pas biaisés par un revenu et capital culturel qui serait au dessus de la moyenne.   Conclusion En conclusion, la pratique musicale en groupe tel que le programme Orchestre en Classe renforce le développement cognitif et sensorimoteur des enfants à différents niveaux. Idéalement, le programme Orchestre en Classe devrait être offert à tous les enfants dans les écoles primaires publiques à Genève sur une période de deux ans, voire plus longue. En effet, la plupart des gains ont été constatés après les deux ans complets de l’étude, mais n’étaient pas encore confirmés après une année. Il est donc vraisemblable que des gains encore plus importants seraient possibles avec une participation plus longue et/ou plus précoce, la plasticité neuronale étant maximale avant l’âge de 7 ans.     --> Consultez l'intégralité du rapport de l'étude en cliquant ici