Qu'est-ce qu'un orchestre à l'école ?

Une classe, un orchestre

Tous les élèves d’une même classe de primaire ou de collège sont réunis autour d’un projet commun : la création d’un orchestre qui va grandir, évoluer, s’épanouir pendant trois ans. Chaque orchestre à l’école constitue ainsi pour l’établissement qui l’accueille un véritable projet à la fois musical et pédagogique.

Une pédagogie innovante

Au rythme moyen de deux heures par semaine, les élèves progressent concrètement et atteignent rapidement un niveau musical de qualité. Ces résultats sont valorisants et contribuent à donner aux jeunes plus de confiance en eux-mêmes. Pour cela, les professeurs développent une pédagogie adaptée. Ils utilisent un répertoire spécialement créé qui permet aux élèves de jouer dès le début des cours en formation orchestrale, tout en apprenant en parallèle la lecture de la musique et la technique instrumentale.

Un partenariat territorial

Chaque orchestre à l’école est un projet de territoire basé a minima sur un partenariat établi entre un établissement scolaire, une structure spécialisée dans l’enseignement de la musique et une collectivité territoriale. Les professeurs de l’Education nationale sont invités à travailler de concert avec ceux des écoles de musique ou des conservatoires qui viennent enseigner au sein des établissements scolaires. Il s’agit ainsi d’un projet fédérateur qui participe à l’animation du territoire. Chaque orchestre est unique, tant sur le plan pédagogique, qu’artistique et organisationnel car il s’appuie sur les envies et compétences des acteurs locaux.

L'impact éducatif

La pratique collective de la musique incite les élèves à une plus grande participation à la vie du groupe et encourage des valeurs telles que le partage, le respect mutuel et la solidarité. L’expérience orchestre à l’école modifie en profondeur la relation entre les élèves et leurs enseignants.
Enfin, ce dispositif innovant représente une véritable opportunité de découvrir la pratique musicale pour de nombreux jeunes qui y ont difficilement accès, en particulier lorsqu’ils sont issus de quartiers défavorisés ou de zones rurales.

Notre actualité

Orchestre à l’École fête ses 10 ans à l’Olympia

#Événements #L'actu de l'association
Orchestre à l’École fête ses 10 ans à l'Olympia   Rejoignez-nous pour cette soirée spectacle d'exception : prenez vos places ICI     En 2018, l'association Orchestre à l’École fête ses 10 années d'existence. Pour célébrer notre première dizaine, nous voyons les choses en grand : une grande soirée spectacle aura lieu le jeudi 3 mai 2018 à 20h à l'Olympia. La bonne nouvelle, c'est que cette soirée est ouverte à tous, dans la limite des places disponibles.   Six orchestres à l'école pour enchanter l'Olympia   Six orchestres à l'école venus de toute la France participeront à cette soirée. Ils ont été sélectionnés parmi 31 candidatures reçues : bravo à eux! Le collège Voltaire de Sorgues (84) Le collège des Cordeliers d’Oloron Sainte-Marie (64) Le collège Barbusse de Bagneux (92) Le collège Dussaigne de Jonzac (17) L’école La Jonchère de Seynod-Annecy (74) L’école primaire de Sainte Geneviève-sur-Argence (12) [caption id="attachment_3128" align="aligncenter" width="229"] La carte des orchestres à l'école qui se représenteront à l'Olympia le 3 mai 2018[/caption]   2 marraines et 4 parrains artistes de renom pour accompagner les jeunes musiciens   Pour ce grand événement, six musiciens de renom parrainent les orchestres sélectionnés. Ils accompagnent les jeunes musiciens tout au long du projet, en s'invitant en amont dans chacun des orchestres pour répéter les morceaux interprétés. Le soir des 10 ans, parrains et orchestres se produiront ensemble sur la scène de l'Olympia. Nous sommes fiers de vous annoncer nos 5 duos de choc : Les Motivés pour l’orchestre de Jonzac Lionel Suarez pour l'orchestre de Sainte Geneviève-sur-Argence Vincent Ségal pour l’orchestre de Bagneux Airelle Besson pour les orchestres d’Oloron Sainte-Marie et de Sorgues Guillaume Perret pour l’orchestre de Seynod-Annecy   Et ce n'est pas tout... Sandrine Bonnaire nous fait l'honneur d'être la marraine de la soirée anniversaire du 3 mai prochain ! Son regard attentif et bienveillant portera les orchestres tout au long de la soirée.   Un spectacle de haute volée !   Plus qu'un concert, cette soirée à l'Olympia sera un véritable spectacle. Le compositeur Étienne Perruchon nous fait le plaisir d'écrire l’œuvre introductive appelée « La formidable aventure des orchestres à l'école ». Le compositeur reprendra par ailleurs son final de Dianoura!, qui sera dirigé par le chef d'orchestre Adrien Perruchon, et clôturera ainsi la soirée en apothéose !   Soirée ouverte à tous, dans la limite des places disponibles. Réservez votre place afin de ne pas manquer cet événement inédit. D'ici là, à vos agendas  🎶 Jeudi 3 mai 2018 - 20h - Olympia

De l’orchestre à l’école au CNSM de Lyon

#L'actu de l'association
De l'orchestre à l'école au CNSM de Lyon   A 25 ans, Manon Lepauvre entre au réputé conservatoire de Lyon. Sa passion a commencé il y a 15 ans, au sein de l'orchestre à l'école du collège Francis Lallart de Gorron (53).     Une première expérience avec la musique décevante La première expérience de Manon Lepauvre avec la musique date du plus jeune âge, avec l'éveil musical proposé par l'école de musique à côté du domicile familial.  Une fois en école élémentaire, elle décide d'apprendre la flûte traversière. Problème : à l'école de musique, il faut commencer par le solfège avant de toucher à l’instrument. Un frein pour Manon (et tant d'autres !), qui la fera arrêter la musique... jusqu'à ce qu'elle ait l'opportunité de jouer dans un orchestre à l'école !   Dans la classe orchestre du collège Francis Lallart, l'apprentissage de la musique par le plaisir Quelques jours à peine après sa rentrée au collège Francis Lallart de Gorron, Manon se retrouve en atelier de présentation "classe orchestre". On lui propose de faire partie d'une classe, ouverte à tous et sans prérequis aucun, qui permet de pratiquer d'un instrument en orchestre, sur le temps scolaire. Lors de cet atelier, elle peut essayer la flûte, la trompette, le tuba, la clarinette, les percussions, le saxophone, la trompette... Alors qu'elle avait été dissuadée de l'apprentissage de la musique, ses parents l'incitent à saisir cette nouvelle chance. Chance dont elle s'est emparée, et qui lui a réussie ! Pendant quatre années, de la classe de 6ème à la 3ème, elle apprend la flûte, et ce dès le premier jour. A raison de deux heures par semaine, Manon retrouve ses camarades d'orchestre, et pendant une heure hebdomadaire, elle s'entraîne à la flûte avec l'ensemble du pupitre, sous la responsabilité d'une professeure de l'école de musique. Elle vivra des concerts et aventures magiques, comme la prestation avec la Garde Républicaine lors de la Garden Party de L'Elysée, le 14 juillet 2010. Ces quatre ans d'orchestre à l'école la feront renouer avec la musique !   [caption id="attachment_4811" align="alignnone" width="960"] Manon Lepauvre dans l'orchestre à l'école de Gorron et avec la Garde Républicaine lors de la Garden Party de L'Elysée, le 14 juillet 2010[/caption]   La suite dans un parcours scolaire musical Après cette expérience concluante au collège, direction le lycée Ambroise Paré de Laval, à 50 kilomètres du domicile familial, pour profiter de l'option musique proposée. Cette option lui permet d'avoir 7 heures hebdomadaires consacrées à la musique, et d'entrer au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Laval, où elle continue sa pratique flutistique et découvre la composition. La musicienne continue son parcours en faculté de musicologie à Rennes, avant de rejoindre un Master à Saint-Denis avec une option composition, et le Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne. Elle poursuit avec un Diplôme d'Etudes Musicales (DEM) au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers.   L'écriture d'une oeuvre pour la relève de Gorron En projet de Master, Manon Lepauvre a l'occasion de revenir à ses origines, en composant une oeuvre spécialement pour les nouveaux élèves de la classe orchestre de Gorron. Elle décrit cette expérience comme très enrichissante mais compliquée au niveau pédagogique. Le cahier des charges bien particulier est un véritable défi pour l'étudiante, qu'elle a su relever !   L'entrée au conservatoire de Lyon A la rentrée 2018, Manon Lepauvre continue son parcours en intégrant le Conservatoire National Supérieur Musique et Danse (CNSM) de Lyon. Une aubaine pour celle qui souhaite faire de la composition d’œuvres contemporaines son métier. La musicienne n'a pas attendu cette bonne nouvelle pour travailler avec des ensembles professionnels. Elle a notamment collaboré avec Art Nova et Proxima Centauri, et sa musique voyage déjà : elle a été joué à Paris, Aubervilliers, Bordeaux, Saint Jean d’Angély... mais aussi à Sao Paulo au Brésil !   Quels apports de la participation à Orchestre à l'Ecole ? Et quand on lui demande ce que lui a apporté l'orchestre à l'école, elle affirme avec enthousiasme que c'est le dispositif qui lui a fait redécouvrir et aimer la musique ! La pratique de la musique en orchestre à l'école lui a permis une ouverture culturelle et a développé ses capacités d'écoute, atout indispensable dans une carrière de musicien(ne). Cette expérience a été déterminante dans son parcours.   Les mots de la fin seront les siens : "le plaisir de la musique, il vient avec la pratique !".   En savoir plus sur l'orchestre à l'école du collège Francis Lallart de Gorron : page Facebook @classeorchestregorron Merci à Manon Lepauvre pour sa gentillesse et pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.