• #Événements

Dianoura ! 

L’oeuvre originale d’Etienne Perruchon,
commandée par Radio France avec le soutien de la Sacem

 

Présentation de l’oeuvre

Dianoura ! un projet un peu fou : réunir près de 300 jeunes musiciens et chanteurs de l’Aveyron, de la Drôme et de Paris pour interpréter une oeuvre musicale originale, spécialement conçue pour eux et ouverte à la participation du public.

56 instrumentistes des orchestres à l’école de Livron-Loriol (26) et d’Onet le Château (12), se sont produits aux côtés de l’Orchestre Philharmonique de Radio France avec 270 chœurs d’orchestre à l’école, les chœurs de deux collèges parisiens, ainsi que la Pré-Maîtrise de Radio France, sous la direction d’Adrien Perruchon.

Dianoura ! une cantate dogorienne pour chœurs d’enfants et orchestre.
Le « dogorien » n.masc : langage imaginaire inventé par le compositeur Etienne Perruchon pour mieux transmettre les émotions à travers le chant.

Le mot du compositeur : « Chez les Dogoriens, Dianoura! est un mot qui exprime l’état de grâce procurée par le chant. Quand les mots ne sont pas assez forts pour dire ce qu’on pense, pour dire ce qu’on est, laissons parler la musique et parlons un langage qui ne veut rien dire. Au moins, les émotions sont partageables, elles sont universelles ». Etienne Perruchon

 

Une aventure musicale exaltante

Ce sont les enfants qui en parlent le mieux, VIDEO
La vidéo du concert en entier

Tout a commencé à la rentrée en 2016, les orchestres à l’école et les chœurs se sont préparés pendant 6 mois aux grands concerts Dianoura! prévus pour mars 2017.
En plus de leurs professeurs, les jeunes ont été accompagnés tout au long du projet par le compositeur Etienne Perruchon.
3 musiciens intervenants de l’Orchestre Philharmonique de Radio France – Renaud Guieu, violoncelle, Christelle Pochet, clarinette et Alain Manfrin, trombone ont suivi le travail instrumental.
Morgan Jourdain a supervisé le travail de l’ensemble des chorales lors des rassemblements en région puis à Paris.

Les orchestres et les chœurs se sont rencontrés et ont travaillés ensemble au cours de rassemblements pendant l’année scolaire pour donner 3 concerts INOUBLIABLES

 

Les 17 et 18 mars, les 3 concerts à l’Auditorium de la Maison de la radio ont réuni plus de 3000 spectateurs !

Retour en images sur ce grand projet

 

 

Articles smilaires

Le jardin du Sénat accueille le Sefonland Orchestra

#Événements
Le jardin du Sénat accueille le Sefonland Orchestra L'orchestre à l'école ae l'IME de Fongrave (47) est l'un des heureux invités au jardin du Sénat en juin 2019     « Avant de vous laisser partir, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer. Le 7 juin prochain, notre orchestre est invité à jouer au Sénat à Paris, avec d’autres Orchestres à l’école. » déclare Julien Rusch, le chef d’orchestre, à la fin d'une répétition. La nouvelle inattendue a tout de suite fait son effet auprès des musiciens, remplis d’enthousiasme!   Tous ensembles, ils composent le Sefonland Orchestra, premier orchestre à l’école implanté dans un institut médico-éducatif (IME), établissement prenant en charge les jeunes ayant une déficience intellectuelle.  Ils ont entre 10 et 20 ans, et se réunissent plusieurs fois par semaine au Collège Ducos du Hauron d’Agen (47) depuis février dernier. Ils travaillent autant en petits groupes qu’en tutti, et sont encadrés par une équipe d’éducateurs très motivés par ce beau projet. Ils joueront avec l'orchestre à l'école du Collège les Maillettes de Moissy-Cramayel (77) en plein coeur du jardin du Luxembourg le vendredi 7 juin à partir de 12h. Pour l'événement, ils ont réalisé une courte vidéo d'invitation que vous trouverez ci-dessous.     Au total, 14 orchestres auront la chance de se produire dans les jardins du Sénat au cours du mois de juin 2019. Pour vous tenir informé sur l'ensemble des représentations publiques qu'ils donneront, vous pouvez consulter cet article. Nous espérons vous voir nombreux lors de ces concerts!    

Ibrahim Maalouf et des élèves d’orchestre à l’école pour une improvisation géante

#Événements
Ibrahim Maalouf : 130 musiciens "orchestre à l'école" ont improvisé avec le célèbre trompettiste Samedi 4 mai, Orchestre à l'Ecole était présent dans l'auditorium de la Seine Musicale pour improviser avec Ibrahim Maalouf à l'occasion du salon Musicora. Retour sur ce beau moment musical   Dès 13h30 dans l'auditorium du conservatoire, des chants et des musiques s’élevaient dans les airs pendant que la salle se remplissait de musiciens. Parmi les 500 musiciens amateurs, 130 élèves des orchestres à l’école (venant d'Amiens, de Chemillé en Anjou, de Bry sur Marne, de Moret sur Loing, et Suresnes) se sont installés dans les fauteuils avant que le public ne se transforme en un « orchestre géant ». Un orchestre hétéroclite où se sont mêlés trompettes, saxophones, clarinettes, percussions, violons, guitares, voix, mais aussi plus rares une bombarde, un serpent, un guembri.   [caption id="attachment_6923" align="aligncenter" width="1024"] Les élèves d'orchestre à l'école se préparent à performer[/caption]   Dès son arrivée sur scène, Ibrahim a demandé à la salle d’improviser. Une belle cacophonie s’est élevée, chacun y allant de sa note, de son rythme... Puis Ibrahim a donné la clé de l’improvisation : « l’écoute ». Quelques exercices pour montrer le principe : au début chacun choisit sa note, puis en s’écoutant et en cherchant, toutes les notes convergent vers une seule, ici un « Fa ». Le même exercice reprend, cette fois avec les instruments, puis avec les rythmes. Démarre ensuite l’improvisation, à laquelle participent les 130 élèves « orchestres à l’école ». 1/2h où tous nous allons nous écouter pour sortir une impro ensemble : un rythme et une petite mélodie. Reprise par les musiciens de son groupe, l’impro continue. Certains musiciens monteront sur scène pour de courtes sessions, dont une élève d’orchestre à l’école qui a osée se lancer. Nos jeunes élèves ont ainsi vécu une expérience inoubliable : en s’écoutant les uns les autres, on arrive à construire quelque chose qui a du sens.   [caption id="attachment_6910" align="aligncenter" width="1024"] Ibrahim Maalouf et ses musiciens[/caption]