• #Événements

La Nouvelle République publie

 

« Quatre classes orchestres – 140 élèves au total – étaient réunies jeudi 22 juin après-midi dans la cour arrière de l’hôtel de ville pour un concert exceptionnel autour de la chanson « Emilie » de Dominique Pifarely. Une première qui faisait suite à l’intervention d’une classe orchestre à la cérémonie des vœux de Nouvel An.

Le maire, Alain Claeys, avait souhaité étendre l’invitation à venir à la maison commune, à l’ensemble des classes orchestres des écoles de la ville : l’orchestre à cordes et le chœur de l’école Andersen, l’orchestre de cuivres et le chœur de l’école Jacques-Brel, l’orchestre des bois et le chœur de l’école Micromégas et l’orchestre de bois de l’école Tony-Lainé.
Les classes orchestres permettent au Conservatoire d’aller à la rencontre des écoliers des quartiers qui n’auraient pas forcément franchi les portes de cet établissement culturel. « Pour les professeurs du Conservatoire, il s’agit d’inventer une nouvelle pédagogie. Pas de solfège, ni de partition. L’enseignement est basé sur la mémoire », a indiqué Nicolas Brasard, coordonnateur des classes orchestres et lui-même enseignant. « Les retours sont très positifs. Tant pour la découverte de la musique que sur les aspects de comportement. Les enfants doivent s’écouter, respecter les consignes, mémoriser les morceaux. Et certains continuent ensuite la musique. »

Articles smilaires

De l’autre côté du mur : lecture à la Maison de la radio et de la musique

#Événements
De l’autre côté du mur : Première lecture tous ensemble ! [caption id="attachment_11531" align="alignnone" width="1024"] © Caroline Bottaro[/caption] De l’autre côté du mur est la dernière œuvre d’Etienne Perruchon, composée pour Orchestre à l’Ecole, dont il a toujours soutenu les actions. Ecrite à quatre mains avec son épouse Jeanne, cette comédie musicale met en musique les problématiques relatives à l’exil et à l’accueil des migrants. Elle décrit aussi comment la musique peut nous rapprocher dans nos humanités, et nous souder face aux difficultés de la vie. Avec l’aide de son partenaire historique, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, c’est la première fois qu’Orchestre à l’Ecole monte une comédie musicale, et également la première fois qu’elle s’associe avec le CREA d’Aulnay-sous-Bois (jeunes interprètes du chœur de l’Avant-Scène), les chœurs d’Evry et l’Opéra de Massy. Plus d’une centaine de musiciens et de choristes composeront l’ensemble de la distribution, fruit de la mixité entre des musiciens issus de tous horizons, novices ou expérimentés, amateurs ou professionnels. La création aura lieu les 2 et 4 juillet 2022 à l'Opéra de Massy. Le 15 juin dernier, la lecture de l’œuvre s’est tenue au studio 104 de Radio France avec une partie de l’équipe du projet : Orchestre de l’école des Maillettes de Moissy Cramayel : Maxime Lemasson, Julie Alric, Hirona Isobé, et les délégués Yussuf Cetin et Julie Estevens Loïc Auffret (metteur en scène) Romain Dayez (Baryton) Béatrice Fontaine (Mezzo Soprano) Lucie Leguay (Directrice musicale) Adrien Perruchon (Conseiller artistique) Jeanne Perruchon (Autrice) Isild Manac’h (Cheffe du chœur de l’Avant-Scène du Créa) Christian Eymery (Directeur administratif et artistique du Créa) Christian Mesmin (Pianiste du Créa) Jean-François Pauléat (Arrangeur) Diane Emdin (Directrice du fonds Vivendi Create Joy, mécène) Sharleyne Petit (Chœurs d’Evry) Cécile Kauffmann (Responsable de la programmation éducative et culturelle du Philhar) Michel Orier (Directeur de la musique et de la création à Radio France) Marina Sichantho (Déléguée à l’éducation et au développement culturel à Radio France) Philharmonique de Radio France : Benoît Gaudelette (Percussions), Florian Schuegraf (Tuba) (Plus d'images ci-dessous)