• #Les Orchestres au Quotidien

Partager cet article sur

Illkirch : bienvenue dans la grande famille des musiciens !

Un orchestre en devenir dans la classe de CM1 de l’école Liebermann d’Illkirch-Graffenstade dans le Bas-Rhin (67)

 

©Michel Frison, Dernières Nouvelles d’Alsace

 

Les heureux propriétaires des tubas, saxophones, et autres instruments partent de zéro et vont devoir apprendre à composer avec leur nouveau partenaire de jeu.

Si 1230 orchestres existent d’ores et déjà sur le territoire, c’est une première pour Illkirch-Graffenstaden : « Nous souhaitions cibler en particulier cette école située dans un quartier prioritaire de la ville, explique le maire, Claude Froehly. Les enquêtes issues de la concertation sur les rythmes scolaires en 2013 ont révélé que seuls 20 % des enfants de ce quartier pratiquent déjà une activité extrascolaire. Et l’on sait qu’ils ne vont pas forcément jusqu’à la Vill’A, donc nous souhaitions venir vers eux. »

 

En CM1 et CM2, Pierre, Fatima, Diana et leurs camarades découvriront ainsi la musique et apprendront à jouer ensemble et à s’écouter, à raison de deux heures par semaine. Ils seront encadrés par deux enseignants de la Vill’A, Maison d’Enseignement et de Pratique des Arts de la Ville.
« Les trois ou quatre premières séances ont permis de leur présenter les instruments et de leur proposer de choisir celui qui les intéressait », indique Christophe Mougenot, chargé de projet à la Vill’A. À partir de maintenant, ils travailleront par petit groupe pendant une heure, puis se retrouveront tous ensemble la deuxième heure.

 
Revêtus d’un t-shirt noir avec le logo de l’orchestre à l’école, ils ont été appelés un à un, mardi après-midi, pour recevoir leurs cuivres et bois – des instruments neufs fournis par le magasin de musique Hammer de Schiltigheim.

« Bienvenue dans la grande famille des musiciens ! », leur a lancé Anna Pouzoullic, chargée de mission de l’association Orchestre à l’école. Le maire a d’ores et déjà invité les élèves à venir se produire pour la fête de la musique – avant que sa voix ne soit recouverte, une fois les instruments distribués et les discours achevés, par un premier concert… de klaxons.

 

Source : article écrit par Esteban Wendling et publié le 10 novembre 2017 dans Dernières Nouvelles d’Alsace

Articles smilaires

40 classes orchestre en Mayenne !

#Les Orchestres au Quotidien
Château-Gontier : des instruments de musique remis aux classes orchestres de Rostand et Victor-Hugo Des instruments de musique ont été remis aux 25 élèves de 6e de la classe orchestre de Jean-Rostand, vendredi 17 novembre au Rex. Guitares électriques, basses, cuivres, tubas, saxophones, trombones, flambants neufs ont été financés par l’association Orchestre à l’école, via le mécène Vivendi, partenaire depuis la création de la classe orchestre en 2012. Ils sont prêtés gratuitement aux collégiens pendant la durée de leur scolarité et participation a la classe orchestre, donc de la 6e à la 3e. Entraide, coopération «Cela permet aux élèves de pouvoir pratiquer un instrument alors qu’ils n’auraient peut-être pas poussé la porte du Conservatoire La classe orchestre développe l’entraide, la coopération. Les projets collectifs comme New York, l’an dernier, apportent une ouverture culturelle. Soixante-quinze élèves de la 6e à la 3e vivent cette belle aventure, cette année, laquelle rythme les temps forts de la vie du collège», a déclaré Isabelle Prat-Chibani, principale du collège Jean-Rostand. Pour la première fois, en présence de Philippe Henry, avec leur enseignante, les 6e de Jean-Rostand ont montré déjà un certain talent devant un public formé surtout de parents. maire de Château-Gontier, et du directeur départemental de l’académie, Denis Waleckx, une dizaine d’instruments de musique ont été également remis aux secondes du lycée Victor-Hugo, lequel assure le lien désormais avec Jean- Rostand. Philippe Mimzière, le proviseur, s’en est réjoui : « ll n ‘y avait pas de création musicale à Victor-Hugo depuis des années ». Le mot de la fin est revenu à Denis Waleckx qui a cité Victor Hugo : « La musique c’est du bruit qui pense. Elle est créatrice de compétences. » Dirigés par Karine Seghi, l’enseignante de la classe orchestre à Jean-Rostand, les 6e avec leurs nouveaux instruments ont joué quelques morceaux. Puis ce fut au tour des secondes de Victor-Hugo.   354 élèves depuis six ans Depuis 2012, 354 élèves ont participé à la classe orchestre de Jean-Rostand. Les heures spécifiques de la classe orchestre sont prises en charge par la communauté de communes du Pays de Château-Gontier. Il existe 40 classes orchestres en Mayenne. 33000 élèves sur environ trois millions de scolaires en France ont connu une pratique musicale dans le cadre de l’école. Article issu de Haut Anjou du 24 novembre 2017

Ils sont venus ! Fiori et Slimane

#Les Orchestres au Quotidien
Patrick Fiori, Slimane et la jeune Angélina (gagnante de The Voice Kids) ont remis des instruments à 25 élèves de CE2 et CM1 de l'école élémentaire St-Norbert de Salon-de-Provence. Patrick Fiori, Slimane et la gagnante de the Voice Kids 2017 ont répondu présents, sans hésiter, à l'invitation du maire, pour le plaisir des enfants et des enseignants. © photo A.A.   "Une visite pas comme les autres car cette fois, les artistes sont venus inaugurer la classe orchestre, une première à Salon-de-Provence. "C'est une nouveauté, possible grâce aux partenariats avec la Métropole Aix-Marseille Provence, l'Éducation Nationale et l'IMPF, a expliqué le maire Nicolas Isnard. C'est permettre à des enfants qui n'auraient jamais pu apprendre à jouer d'un instrument à le faire deux fois par semaine avec leurs enseignants." Une pédagogie innovante qui permet d'inscrire les élèves dans un parcours d'excellence car la pratique de la musique collective est reconnue comme un facteur de réussite éducative. Trompette, clarinette, saxophone ou percussions, les élèves ont pu choisir leur instrument. "La classe se transforme en un véritable orchestre, assure Valérie Lupo, directrice de l'établissement et maîtresse de la classe orchestre. On remarque que les élèves qui ont des difficultés dans les autres matières, ne le sont pas en musique. C'est un moyen de leur donner confiance en eux, cela les valorise. Ce dispositif est une expérience unique qui permet à ces enfants de quartier prioritaire de découvrir un autre monde et de leur dire que tout est possible." Et c'est justement ce message d'espoir que les artistes ont transmis aux 25 petits de cette classe de CE2/CM1 avant de leur remettre officiellement tour à tour leur instrument flambant neuf. "Tout est possible dans la vie, a commencé Slimane, le gagnant de The Voice 2016. Il faut toujours croire qu'on peut accomplir de grandes choses. Mais quand on travaille dur, ça marche !" Les enfants surexcités par la venue de ces "stars" ont ensuite fait une démonstration, sur l'air du générique de "La famille Adams" : "On travaille sur le thème des musiques de films,explique Flore, la musicienne intervenante. Les enfants sont motivés, tout passe par de la bonne humeur et une énergie positive. La musique leur permet d'apprendre à écouter les autres et de se concentrer. Je leur fais découvrir du classique comme Mozart ou Vivaldi et des chansons françaises plus actuelles comme Stromae." Appliqués, les élèves de Saint-Norbert ont assuré comme des pros face à leurs parents émerveillés, l'équipe enseignante et le chanteur Patrick Fiori, qui a conclu : "On a tous la musique en nous. Cela se partage, s'offre et se transmet, sans aucune frontière, quelque soit la nationalité ou la couleur de peau. Vous êtes tous uniques, comme chaque note de musique." Article d'Audrey Avesque, La Provence, 24 novembre 2017