• #L'actu de l'association

La charte de qualité des orchestres à l’école est née!

 

Vous l’attendiez, elle est arrivée : on vous expose en détails l’origine de notre charte de qualité et sa raison d’être.

 

 

 

Pourquoi cette charte ?

Née d’un besoin exprimé par les acteurs du terrain, que sont les porteurs de projets et leurs partenaires, les collectivités, ou encore l’Éducation Nationale, la nécessité d’une charte de qualité des orchestres à l’école s’est progressivement imposée.

La réflexion sur la charte a alors été initiée lors de nos assises nationales au début de l’année 2017. L’objectif est d’avoir un véritable acte fondateur qui définit le socle commun de valeurs auquel les orchestres à l’école doivent adhérer, afin de garantir la qualité et l’efficacité du dispositif. Son ambition est donc de servir de référence et de cadre pour tous les orchestres, en matière de critères de qualité dans les domaines artistiques, pédagogiques, ainsi que dans l’ingénierie de projets.

En outre, l’éducation artistique et culturelle est au cœur des politiques éducatives, culturelles, sociales actuelles. Plusieurs textes règlementaires, que ce soit des chartes, des circulaires, ou des conventions, encadrent ces politiques. La charte que nous proposons s’appuie sur ces documents et vient les compléter.

 

Comment a-t-elle été écrite ?

Cette charte a été rédigée de façon participative, au travers de neuf ateliers organisés dans le cadre des assises, à la suite desquels un comité de participation restreint a poursuivi sa rédaction. Celui-ci était composé d’acteurs de terrain, de partenaires institutionnels de l’association, de fondations, de personnes qualifiées extérieures à l’association, ainsi que de notre équipe et du conseil d’administration.

Tous les adhérents du réseau qui le souhaitaient ont pu s’impliquer dans son écriture pour fonder une charte qui soit ancrée dans la réalité du terrain, puis validée par nos partenaires institutionnels.

 

Que contient-elle ?

La charte expose les critères de qualité incontournables, ainsi que les facteurs d’amélioration vers lesquels chaque projet territorial doit tendre.

Elle a été conçue de façon pragmatique, comme un horizon à atteindre et non comme une contrainte trop rigide. Cependant, l’association ne saurait s’engager aux côtés d’initiatives contournant ouvertement ses dispositions ou refusant de tendre dans leur direction.

Ce document de référence va bien entendu être amené à évoluer, en fonction des retours du terrain et dans le respect constant du cadre législatif et réglementaire.

 

A qui s’adresse-t-elle ?

Cette charte s’adresse principalement aux porteurs du projet, afin de leur servir de guide, en particulier dans les prémices du projet.

Ce document est aussi une source de référence pour les partenaires du projet, notamment les élus et les inspecteurs académiques. La charte les aidera dans la validation du projet.

La charte de qualité sera diffusée le plus largement possible, par le biais du site internet et la base de données de l’association, mais aussi dans les organismes culturels (DRAC), de l’éducation nationale ainsi que des collectivités territoriales.

 

Vous pouvez la télécharger au format pdf.

 

Articles smilaires

Nouvelle étude : les incroyables effets de la pratique orchestrale sur les écoliers

#L'actu de l'association
Nouvelle étude : les incroyables effets de la pratique orchestrale sur les écoliers Une étude sur le dispositif Orchestre en Classe, cousin suisse d'Orchestre à l'Ecole, démontre qu'en termes de mémoire de travail, d'attention, de vitesse de traitement de l'information, de flexibilité cognitive et de raisonnement abstrait, les effets de la pratique orchestrale sont bien plus significatifs que l'enseignement musical classique (à savoir 2h de chorale et de sensibilisation musicale). © Caroline Bottaro   Etude en neurosciences sur le dispositif suisse Orchestre en Classe Les résultats d'une étude du professeure Clara James (PhD en neurosciences et violoniste professionnelle) sur le dispositif suisse "Orchestre en Classe" sont impressionnants : les enfants musiciens sont avantagés en ce qui concerne la mémoire de travail, l’attention, le raisonnement abstrait, le traitement visuo-spatial, les fonctions exécutives, ainsi que diverses capacités linguistiques dont la mémoire verbale. Selon certain-e-s auteur-e-s, les avantages vont même jusqu’à inclure les mathématiques, le QI ou les capacités sociales !   Procédé L'étude avait pour ambition de comparer le développement cognitif et sensorimoteur d'enfants participant au programme Orchestre en Classe avec celui d'enfants de classes du même degré n'ayant pas reçu cette formation. Pour réaliser l'étude, deux groupes ont été constitué : 1) 34 élèves ont reçu pendant 2 ans, un cours d'instrument de 45 min à raison de 2 fois par semaine au sein de l'école. Les cours sont en orchestre avec instruments à cordes et dispensés par un musicien professionnel de l'école de musique. 2) En parallèle, le groupe témoin avait 2 cours de 45 min : un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique, dispensé par un maître spécialisé.   Résultats - La pratique orchestrale a des effets beaucoup plus significatifs que le programme musical scolaire standard à savoir un cours de chorale et un cours de sensibilisation à la musique (performantes renforcées : mémoire de travail, attention, vitesse de traitement de l'information, flexibilité cognitive, raisonnement abstrait et dextérité manuelle).   - Le jeu d'instrument à cordes est particulièrement formateur tout comme le jeu d'ensemble. Produire de la musique provoque du plaisir, ce qui motive les enfants à apprendre.   - Les résultats sont graduels avec le temps : un an n'est pas suffisant, en deux ans on peut constater des progrès mais selon la chercheuse, 3 ans en commençant en CE2 serait plus efficace.   - A noter qu'Orchestre en Classe propose des cours de pratique musicale aux enfants scolarisés en école publique : on touche tous les enfants et donc les effets ne sont pas biaisés par un revenu et capital culturel qui serait au dessus de la moyenne.   Conclusion En conclusion, la pratique musicale en groupe tel que le programme Orchestre en Classe renforce le développement cognitif et sensorimoteur des enfants à différents niveaux. Idéalement, le programme Orchestre en Classe devrait être offert à tous les enfants dans les écoles primaires publiques à Genève sur une période de deux ans, voire plus longue. En effet, la plupart des gains ont été constatés après les deux ans complets de l’étude, mais n’étaient pas encore confirmés après une année. Il est donc vraisemblable que des gains encore plus importants seraient possibles avec une participation plus longue et/ou plus précoce, la plasticité neuronale étant maximale avant l’âge de 7 ans.     --> Consultez l'intégralité du rapport de l'étude en cliquant ici