• #Les Orchestres au Quotidien

Un conte musical impérial au théâtre du château de Fontainebleau

A l’occasion de la réouverture du théâtre impérial du château de Fontainebleau le samedi 22 juin, l’orchestre du collège des Grands Champs de Poissy était au cœur d’un conte musical

 

 

Fermé aux visiteurs depuis de nombreuses années, l’ancien Théâtre Napoléon III a ouvert ses portes au mois de juin. Afin de célébrer la réhabilitation du théâtre, le Château de Fontainebleau et l’association Orchestre à l’École ont travaillé conjointement à la création d’un conte musical.

Ainsi, le samedi 22 juin, en compagnie de la mezzo Margaux Toqué et de l’accordéoniste Anthony Millet, les musiciens de l’orchestre du Collège des Grands Champs de Poissy (78) ont livré un spectacle de 45 minutes. Deux comédiens du Diapason étaient en charge des transitions historiques et ont embarqué le public de Fontainebleau dans une épopée !

A l’issue des trois représentations proposées au cours de l’après-midi, Marianne Blayau, déléguée générale de l’association Orchestre à l’Ecole et Jean-François Hébert, président du château de Fontainebleau ont signé une convention pluriannuelle qui lie les deux entités. Désormais, plusieurs événements de l’association auront lieu chaque année dans le château.

 

Reportage photos : ©Caroline Bottaro – Association Orchestre à l’Ecole

Articles smilaires

Cent mille et une histoires

#Les Orchestres au Quotidien
Orchestre à l'École : cent mille et une histoires ENFIN DISPONIBLE Pourquoi ce titre ? Ce titre fait référence aux plus de 140 000 enfants qui ont bénéficié du dispositif Orchestre à l'école depuis ses débuts en 1999. Grâce à la classe-orchestre, chaque enfant vit une histoire unique avec son instrument, ses camarades de classe, ses professeurs et remplit de joie et de fierté sa famille. Avec ce livre l'Association Orchestre à l'École vous plonge au cœur du dispositif, de son apport réel pour l'enfant sur les plans scolaire, social, culturel et même cognitif, ainsi que sur l'impact et les enjeux d'un orchestre à l'école pour le territoire sur lequel il est implanté. Pourquoi lire ce livre ? Ce livre unique raconte les centaines de milliers d'histoires, d'anecdotes, de moments vécus par les enfants issus du dispositif Orchestre à l'École. Ces histoires sont consolidées par une grande diversité d'intervenants, nous proposant des analyses • culturelles, comme celles de Françoise Nyssen, Michel Orier, Ibrahim Maalouf et Gautier Capuçon, • scientifique avec Laurent Bigorgne et Clara James, • sociologique avec Mustapha El Miri, • ou bien philosophique avec Matthieu Ricard. Ils sont également accompagnés de nombreux témoignages d'acteurs de terrain. Ce livre est illustré par les très talentueux artistes Jacques Ferrandez, Plantu, Soledad, Magali Le Huche et Mathieu Sapin. Combien coûte un livre ? Le livre coûte 19€ et les frais d'envoi sont à votre charge (voir ci-dessous) Comment le recevoir ? Vous pouvez - le récupérer au 20 rue de la Glacière 75013 Paris, sur rendez-vous - par envoi postal : Mondial Relay ou La Poste Pour commander, c'est par ici !

Ils l’ont fait : L’Olympia

#Les Orchestres au Quotidien
Ils sont venus ils sont tous là..., arrivés des quatre coins de la France pour commencer les répétitions d’arrache-pied : les orchestres de Parsac (23), Annecy-Seynod (74), Chemillé-en-Anjou (49), Onet-le-Château (12), Arles (13), Craon (53) et Moret-sur-Loing (77). Ainsi que les artistes : Eva Barthas, Hugues Borsarello, Philippe Delzant, Thomas Enhco, Lucie Fayolle, Antoine Gonzales, Julia Jerosme, Jeanne Jerosme, Louise Lapierre, Alexandre Leitao, Thomas Leleu, Eléonore Leray, Abraham Mansfarroll, Guillaume Martigné, Selim Mazari, Marthe Moinet, Anne Paceo, Gabriel Pidoux, Morgane Raoux, Emmanuel Rossfelder, Vassilena Serafimova, Paul Vignes et Bimo Satryo Yudomartono, le chef d'orchestre Adrien Perruchon et notre formidable ambassadeur Gautier Capuçon ! Les dernières répétitions Après s’être perdus à de nombreuses reprises dans les coulisses de L’Olympia, l’équipe, les artistes et les enfants arrivent sur scène. Quel choc de voir cette grande salle à notre disposition ! Quelle chance ! Et que les répétitions commencent ! Visualisation de l’espace, implantation des musiciens et de leurs instruments, entrées et sorties de scène, réglages techniques, accord d’instruments… et le filage peut débuter. 170 enfants se succèdent sur la scène : percussionnistes, flûtistes, clarinettistes, trombonistes, tubistes, cornistes, violonistes, contrebassistes… il y en a pour tous les goûts. Menés par leur chef d’orchestre, ils répètent les morceaux un à un, accompagnés par de talentueux artistes. La magie est née. Et elle s’accompagne du stress. Combien de personnes viendront ? Est-ce que nous serons prêts ? Où se place-t-on sur scène lorsqu’on est 200 ? Et vendredi soir est là et il n’est plus l’heure de se poser des questions.   La soirée L’orchestre de Morêt-sur-Loing accueille les spectateurs dans le hall d’entrée en chantant un Happy, de Pharell Williams, revisité « Le rendez-vous est à L’Olympia ce soir, plusieurs artistes, plusieurs orchestres… » Tandis que l’orchestre de Craon, « La route du Drum » joue dans la salle sur leurs steel drums. 20h : le concert s’ouvre sur un magnifique Caprices interprété successivement pas les orchestres d’Onet-le-Château, Parsac, Annecy-Seynod et Chemillé-en-Anjou et l’ensemble des musiciens professionnels.